top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

“La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ] Dim 7 Juin - 12:58


 ❝La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.❞

feat. Cassidy Fawkes.



Minuit passé depuis bien longtemps, la grande aiguille s'approche déjà de la troisième heure du matin...

Je me retourne. M'allonge sur le dos. Me retourne vers Abraham qui dort déjà depuis plusieurs heures. Un souffle calme anime son corps alors que ses yeux semblent bouger dans tout les sens et que sa mâchoire s'agite aussi. Du bout des doigts, je frôle le contours de son visage alors que je me redresse dans le lit. Définitivement, ça ne sert à rien de forcer, je n'arrive pas à rejoindre Morphée. Je soupire. J'ai presque envie de réveiller celui qui partage mes nuits histoire de parler un peu et peut-être d'errer dans le chateau en amoureux mais j'abandonne vite cette idée. Je sais que demain, sa journée sera chargée de rendez vous et d'affaires à régler alors une bonne nuit de sommeil ne pourra lui faire que du bien.

Du bout des doigts, je triture les coutures de mon pyjama. Une chemise de nuit qui m'arrive au niveau des cuisses. J'ai faim. Les gargouillements s'échappant de mon ventre me font comprendre qu'il réclame de la nourriture. De toute façon, je ne suis pas prête de m'endormir alors pourquoi pas une petite escapade nocturne ? Il doit rester une part de gateau aux framboises et peut-être même celui aux fruits rouges. Je salive presque déjà. Allez, motivation.

Ni une ni deux, je quitte discrètement le grand lit alors qu'Abraham semble secoué dans un étrange rêve qui étire sur ses lèvres un drôle de sourire. J'attrape rapidement une robe de chambre. Une dentelle rouge, transparente qui tombe en dessous des genoux histoire de pas sortir en chemise de nuit quoi. De toute façon, à cette heure là le manoir est désert. Les habitants dorment profondément. Surtout que le repas de ce soir à particulièrement tardé puisque l'on avait pas mal d'invité. C'était une bonne soirée d'ailleurs en y repensant. Assise à côté de Cassidy, la soeur d'Abraham, j'ai pu parler, rire, causer de tout et de rien avec elle. Il y avait Stanislas aussi en bout de table, un jeune homme particulièrement intéressant mais par contre, plus moyen de savoir d'où il sort dans la famille... Je crois qu'il est le cousin éloigné, ou quelque chose par alliance. Je plaide coupable, je suis des plus mauvaise pour retenir les liens de parentés...

Déambulant pieds nus dans les couloirs du manoir, je finis par arriver devant les portes de la cuisine. Évidemment, il n'y a personne et la pièce est vide. Après avoir refermée la porte derrière moi, j'allume la lumière avant de l'éteindre quelques fractions de secondes après. Trop vive. Je suis dans le noir depuis plusieurs heures, la lumière aussi blanche de la cuisine qui se reflètent sur le marbre, sur les couleurs claires de la pièce... Pas possible. Je préfère largement la douce lumière de la lune. Je m'approche d'une des fenêtres pour l'ouvrir en grand. En cette saison, la température est tellement agréable. Chaude mais pas trop, un léger vent frais mais rien de dérangeant. Je souris en lançant un regard aux étoiles puis me dirige vers le frigo.

Ah bingo ! Le gros gâteau aux fraises est encore à moitié présent. De la crème, du chocolat, de la pâte à tarte... Grand bonheur. J'étire un grand sourire sur mes lèvres et attrape le précieux entre mes mains avant d'aller m'assoir, armée d'une grande cuillère, sur le rebord de la fenêtre. Mon regard se perd un peu dans le paysage alors que mon bras et ma bouche enchainent les cuillerées.

Le silence règne dans la pièce, seul le bruit des appareils électroniques ronronnant se fait entendre. Dehors, c'est à peu près pareil. Il y a le vent qui souffle doucement entre les feuilles des arbres, entre les branches des arbustes, entre les brindilles. Il y a aussi le bruit d'eau qui coule au loin dans le jardin. Les fontaines du manoir sont nombreuses et ornent les allées les unes après les autres. Il y en a une dizaine je crois. Des petites comme des grandes... Ça ajoute un petit quelque chose au jardin je trouve.

Sortie de mes pensées fontanesques par le bruit de la porte de la cuisine, je fronce un sourcil avant de me retourner, le visage remplit de curiosité en direction de l'intrus. Un grand sourire s'étire sur mes joues lorsque j'aperçois Cassidy.



@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Cassidy Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 1001
Date d'inscription : 10/04/2015
Pouvoir : Vision acérée, Gourmandise - drain
Fiche : www
Classe : Reion Suprême
Pins : 846

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ] Lun 15 Juin - 16:10

Il n'y avait que la morsure froide du vent glacial pour la réveiller de ce cauchemar éternel. Ses rêves étaient bercés de doux hurlements suintants et à son réveil, la migraine s'emparait de son esprit, souveraine. Alors il y avait longtemps qu'elle ne s'était guère assoupie davantage plus qu'une heure. Il n'y avait nul repos pour une âme en tourment, nulle expiation pour une vie aussi indécente, elle, engeance d'un roi, née monstre et dont la vie était fléau. Avec un soupir, elle se leva doucement de son lit. Depuis combien de temps n'était-elle pas retournée au manoir royal, ce même endroit où elle avait passé toute son enfance ? Entre les murs de cette chambre autrefois sienne, elle pouvait entendre les longues complaintes de souffrance d'un cœur entraîné, endurci par des années à la cour. C'était ici qu'elle avait eu, un jour, une âme, et c'était ici qu'elle l'avait abandonné, comme le reste, y compris son humanité. Si tout être humain, tueur de surcroît, apprenait à connaître sa future victime, devenait familier avec elle, n'en serait-il pas hésitant lorsque le moment serait arrivé d'en terminer ? Non, ici était appris la ruse, tout stratagème plus mesquin et méprisant que les autres. En effet, mieux connaître sa proie pour mieux la poignarder.
Revêtant une simple veste longue par dessus une robe fine lui servant de pyjama, elle s'engouffra dans un couloir, sans un regard pour ce qui avait été autrefois son foyer. Il n'y avait que des souvenirs sombres en ces lieux, ou régnait hypocrisie et complot. Elle se souvenait avoir été une princesse choyée, où tous les serviteurs essayaient de la maintenir au niveau. Les précepteurs lui avaient inculqué le savoir, mais c'était la vie en ce manoir qui lui avait appris le plus de choses. Sa vision réveillée, elle avait lu les hommes comme dans des livres ouverts. Ses parents, ses frères, elle avait fini par ne les voir que comme de simples pions. N'était-ce pas ce qu'elle était, elle aussi ? Juste un chiffre parmi tant d'autres, sans espoir de pouvoir choisir sa destinée. La réalité, tout aussi cruelle que la vie, lui avait fait comprendre, dans l'amertume et le désarroi, que ses frères ne valaient pas mieux que les autres. Et que, comme le reste du troupeau, ils se feraient écraser.

Mais ce n'était pas ce que le destin lui réservait, s'était dit Cassidy. Elle, parfaite princesse, ayant appris avec les meilleurs instruments comment devenir la plus proche de cette perfection si désirée, elle devait devenir indispensable. Elle n'était pas faite pour contempler depuis l'ombre de la fenêtre d'un château le paysage. Elle était faite pour le combat. Tout en elle appelait au sang, à la rage et à cette sombre haine dissimulée au plus profond de son âme. Elle devint Général de l'armée royale, poste privilégié, il ne va pas sans dire. Mais surtout, elle permettait au couple royal de ne pas avoir trop à se mêler à l'armée. Elle serait le lien, l'intermédiaire entre les Fawkes et l'armée. C'était plutôt un bon compromis. Et surtout, ainsi, elle faisait une faveur au roi, à son frère qu'elle aimait tant – ou n'exagérons pas trop, de ne s'occuper ainsi que de ses affaires de roi, et à la reine les siennes.
Ainsi, elle était parfois dans l'obligation de se rendre au manoir royal. C'était de cette manière qu'elle s'était retrouvée plus tôt dans la soirée, en compagnie du charmant couple royal au repas du soir. Ne vous détrompez pas, elle aimait malgré tout son frère. Et la Reine était une amie. Mais pour elle, tout n'était désormais plus que des chiffres froids, qu'elle devait soumettre à sa volonté pour survivre. Si l'occasion se présentait, cette nuit, sa dague accrochée à sa cuisse pourrait lui permettre de tuer le roi et la reine dans leur sommeil, quelle belle opportunité non ? Cette idée lui arracha un petit rire. Elle n'était pas stupide à ce point pour élaborer un plan avec tant de failles. Se dirigeant vers les cuisines, elle poussa la porte sans s'attendre à faire une rencontre inopportune.

_ Lizzy, laissa t-elle échapper avec un petit sourire, je pensais justement à toi.

Inutile de préciser, évidemment, que c'était avec la gorge tranchée que la jeune femme l'avait imaginé quelques minutes plutôt. Ou plutôt, Cassidy aurait très bien pu le préciser si elle en avait eu la simple envie. Après tout, tout n'est qu'une affaire de mots, n'est-ce pas ? Ses yeux noirs, aux pupilles rouges acérées, se posèrent finalement sur le gâteau aux fraises déjà attaquée par Elizabeth. Cette scène lui arracha un petit rire cristallin, presque innocent. La Reine se déambulait en chemise de nuit dans le palais, les pieds nus, pour faire une escapade nocturne aux cuisines pour manger. S'inclinant avec désinvolture, elle fit une courbette gracieuse et maîtrisée, un sourire en coin étirant les fines lèvres de la princesse. Caricature fantasque de l'étiquette, histoire de ne pas dé-familiariser la reine de ce qu'elle voyait tous les jours habituellement.

_ Si sa majesté impériale me permet de se joindre à elle...

Puis elle se fendit en un ricanement moqueur. Qu'est-ce qu'elle pouvait détester l'étiquette, parfois. Mais elle ne se départit pas de son sourire éclatant pour autant, bien décidée à jouer la comédie encore un peu plus. Et elle s'inclina de nouveau, avant d'attraper à son tour une part de ce gâteau aux fraises, sans attendre sa réponse. Puis elle posa un regard interrogateur vers la reine, bien que connaissant déjà les raisons de sa présence. Elle l'avait toujours appelé Lizzy, aussi loin qu'elle pouvait s'en rappeler, et bien avant même qu'elle ne devienne la Reine. C'était resté ainsi, comme une mauvaise habitude. Mais elle serait, toujours, et avant tout, la femme de son frère, avant d'être sa Reine. Et une précieuse amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ] Lun 20 Juil - 12:07


 ❝La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.❞

feat. Cassidy Fawkes.



Un léger sourire en coin se dessine sur mes lèvres alors que Cassi entre dans la pièce. Je l'observe silencieusement et détaille quelques traits de son visage. Elle pensait justement à moi ? Cette dernière phrase étire un peu plus le sourire sur mes lèvres. La soeur du roi se penche en une petite courbette bien maitrisée, gracieuse et rapide ce qui me fit hausser un sourcil. C'est vrai que beaucoup gardent ces formes de politesse exagérées peu importe les circonstances, mais là, la soeur du roi à trois heure du matin peut bien s'en passer je pense ? Cassidy aussi étire un sourire en coin sur ses lèvres et ses pupilles noires viennent se poser sur moi.

Quelques mots se suivent et un rire moqueur remplit ensuite la salle. Majesté impériale sur un plateau d'argent à cette heure ci de la nuit. Décidément. Je secoue la tête en riant à mon tour avant de prendre une grande cuillère de gâteau, faisant bien attention à attraper des fruits rouges au passage. Je prends alors un air sévère et ajoute à mes paroles de grands gestes.

- Sa majesté impériale est en pleine conférence avec ses dévoués servants... Comment osez vous déranger un discours aussi passionnant qui laisse tous ces auditeurs bouches bées ?


Quand je dis "majesté impériale" je gonfle ma poitrine et me redresse, le visage froid. Quand je parle de mes dévoués servants, je désigne un à un le frigidaire, le micro onde, le four, le passe plat, les assiettes, le chat qui dort dans un coin. Je prends une voix de noble hautaine pour parler de mon discours passionnant et désigne ensuite mon gâteau et ma cuillère pour imager les auditeurs bouches bées avant d'éclater de rire quelques secondes. Évidemment que j'espère qu'elle va se joindre à moi. On est sûrement sur la même longueur d'onde puisqu'en même temps que je parle, Cassi s'empare d'une assiette, de gâteau et d'une cuillère. J'avale à nouveau un morceau de celui que j'ai devant moi.

- Hm, évidemment que tu peux.


Bon, d'accord, j'ai fini d'avaler ma part de gâteau un peu en même temps que je finissais ma phrase donc le tout était peu compréhensible mais bon. Je lance un regard dans sa direction alors que ses yeux semblent me questionner sur la raison de ma présence ici. Du bout de ma cuillère, je pousse quelques groseilles et attrape les framboises et un peu de chocolat. Mes yeux vaguent du gâteau jusqu'aux jardins animés par le bruit des grillons, de l'eau qui coule dans les fontaines et par le vent qui se faufile entre les arbres.

- Je restais éveillée malgré des efforts pour m'endormir. Terrible. Et mon ventre a commencé à se faire entendre, fringale nocturne quoi... Et toi ?


Je me déplace légèrement pour faire de la place sur mon rebord de fenêtre assez large pour s'assoir à 3 au moins. Le haut de la fenêtre est basculé et une légère brise se faufile dans la pièce. Une idée vient de naitre et un sourire en coin se dessine immédiatement sur mes lèvres. Je pose mes yeux sur l'assiette de Cassidy, sur la mienne et sur la porte qui mène au jardin.

- Si déjà nous sommes ici à pique niquer, continuer ce repas en se baladant dans les allées du jardin te tente ? Ils ont fini la construction d'une nouvelle fontaine au centre de celui-ci il y a quelques jours en plus.  



@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Cassidy Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 1001
Date d'inscription : 10/04/2015
Pouvoir : Vision acérée, Gourmandise - drain
Fiche : www
Classe : Reion Suprême
Pins : 846

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ] Lun 27 Juil - 1:59

Si la plupart du temps, pour ne pas dire la totalité, la jeune princesse – plus si jeune que ça en fait, si on y pense – était tout le temps sur ses gardes, elle pouvait se permettre des moments de légèreté en la compagnie de certaines personnes. Elizabeth Fawkes, bien qu'elle fut sa reine et qu'elle lui était dévouée par un serment, faisait partie de cette liste. Lorsqu'elles se sont rencontrées au début, elle n'était qu'une reion comme une autre, qui tomba sous le charme de son frère. Elle fut d'ailleurs la seule à réussir à le séduire, gagnant ainsi sa main et par la même occasion le trône. Mais cette ascension se réussit sans réel conflit, du moins pour Cassidy qui avait appris à connaître Elizabeth depuis des années déjà. Si bien qu'elles étaient devenues amies au fil du temps. Elle lui reconnaissait certaines qualités, comme la persévérance et le calme de supporter son frère. Mais elle appréciait aussi ses discussions, qui au contraire des autres nobles, étaient agréables. Il n'y avait rien de plus apaisant de pouvoir se reposer un peu et oublier l'étiquette ainsi que toutes les fausses parures que portaient les gens.

La reine réussissait toujours à arracher un sourire à son général aux traits pourtant si impérieux et impassibles. Et elle ne le manqua pas, cette fois-ci, d'arracher un rire cristallin à Cassidy qui serait presque fondu en larmes si elle n'avait pas autant de maîtrise d'elle-même. La jeune femme ne se cachait pas d'apprécier sa reine, si bien que la force qu'elle mettait dans cette tâche arrivait presque à la convaincre quelques fois. Même si son cœur froid était hors d'atteinte, elle reconnaissait que certaines personnes faisaient partis de ses humains qu'elle trouvait intéressants.
Elle reprit finalement contenance, toute trace d'amusement ayant déserté son visage redevenu de marbre. La jeune femme commença alors à déguster son morceau de tarte aux fraises en silence, ses yeux impassibles dardés sur son interlocuteur. Elle aimait beaucoup le sucré, tout ce qui était sucreries était probablement un de ses nombreux péchés. Très rapidement, trop rapidement, elle termina sa part et elle se retrouva à se resservir dans son assiette tandis qu'elle écoutait presque trop sagement la reine lui faire part de ses problèmes d'insomnie.

Elle hocha la tête. Elle connaissait bien les problèmes pour s'endormir. Cela faisait soixante-deux heures qu'elle était debout. Et la dernière fois qu'elle avait dormi, elle s'était assoupie pendant à peine trois heures. A peine assez pour récupérer. Parfois elle remerciait son pouvoir qui lui permettait d'avoir une source d'énergie presque infinie, proposant une multitude de choix. Non, en vérité elle exécrait tout autant ses deux pouvoirs. Ils étaient à l'origine de ses problèmes de sommeil, et de tous ses maux. Son mal de tête était devenu beaucoup plus intense qu'avant, mais elle avait fini par s'habituer à cette douleur continuelle. Le monde était vraiment pourri. Ou du moins sa vie.

_ Je ne peux pas me débarrasser de cette douleur, fit-elle en désignant sa tête d'un geste nonchalant. Elle me hante, et c'est pire quand j'essaie de fermer les yeux.

Ces lèvres se retroussèrent en un petit sourire amusé. Elle n'était certes pas là pour se plaindre de ses peines. Mais entre Fawkes, elle pouvait comprendre pourquoi cette lignée semblait maudite. Cassidy était malchanceuse, mais c'était le prix à payer pour de tels pouvoirs. Ils lui avaient affublé de ce surnom de démon, mais elle s'en accommodait. Elle ne trouvait pas ça désagréable d'être vue comme la méchante dans l'histoire. Enfin, plutôt elle s'en moquait. Elle n'avait que faire des dires du commun des hommes, ceux incapables de réfléchir par eux-même et suivant aveuglément les modes et les mouvements. Jouer ce rôle de monstre lui allait à la perfection, inutile de crier sur tous les toits une souffrance que nul ne serait en capacité de mesurer ou d'imaginer. Elle ne voulait ni faire naître pitié ou compassion, elle était née Fawkes, et la fierté de cette lignée allait de paire avec ce nom. Et de toute façon, c'était désormais une habitude qu'elle s'en moquait et en parlait avec la même désinvolture que tout le reste.

_ Avec plaisir, je ne suis pas venue depuis un moment. J'ai bien envie de voir à quoi ressemble cette fontaine.

Très honnêtement, l'apparence de la fontaine lui importait peu, mais à quoi bon ? Elle n'avait pas été en ces lieux depuis un moment déjà. Elle ne venait que lorsque le roi la mandait, ou si elle en avait la nécessité. Toutes les formes de souvenirs qui prenaient vie en ces murs n'étaient que des données inertes et inutiles dans son esprit. Elle les avait mis dans un coin, quelque part, à défaut de leur trouver de l'utilité. Elle prit alors une expression presque pensive, tandis qu'elle jugea du regard ce qu'elles pourraient emporter pour pique-niquer. Elle finit par se saisir d'un sac avec plusieurs contenants réservés à la nourriture et en tendit un autre à Elizabeth. Elle interrogea alors du regard son amie sur ce qu'elle souhaitait emporter, pour finir par elle-même saisir quelques mets qui lui faisaient envie. Elle avait choisi plusieurs gâteaux, certains incomplets, dont un avec de la crème fouettée et un autre avec un glaçage au chocolat. Un petit sourire étiré sur les lèvres, elle finit par tout remplir. Gourmandise quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ] Sam 21 Nov - 1:16


 ❝La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.❞

feat. Cassidy Fawkes.



Les confidences ou du moins quelques phrases qui ressemblaient plus à des confidences que l'on libère lorsque l'on sait que l'oreille qui les écoute est celle d'une personne de confiance qu'à une phrase que l'on pourrait dire n'importe quand. Il en était de même pour moi, je n'allais pas m'amuser à crier sur tous les toits que des insomnies partageaient mes nuits avec quelques cauchemars, et je ne proposais encore moins à n'importe qui que de faire un tour dans les jardins du parc... Cassidy était pour moi la jeune femme que je considérais comme une proche, presque même amie il faut se le dire... Ou... Je ne sais pas. Je ne suis pas douée pour mettre des noms sur mes relations. Je peux vous dire qu'Abraham est mon mari, je peux vous dire que mes enfants sont mes enfants, mais après, vous dire que Cassidy est mon amie, une simple proche, ma meilleure amie for ever ou juste la soeur de mon mari, ça je ne saurai vous dire. Il n'empêche que sa compagnie m'est agréable et que c'est sans hésiter que cette promenade m'est venue à l'esprit.

Tout en écoutant ses quelques mots quant à ses douleurs, je me pince la lèvre en compatissant silencieusement. Les douleurs au crâne sont impitoyables, ça vous donne envie de vous frapper la tête contre un mur avec l'espoir fou que ces maux partiront. Je me relève pour quitter le rebord de fenêtre sans dire un mot, attendant son avis quant à ma proposition de petite balade nocturne autour des fontaines.

Alors que j'attends sa décision, je me dirige vers le frigo et me resserre rapidement une -très- grosse part de gâteau pour être sûre de ne pas manquer de provision pendant le trajet et la balade. Couteau à la main et doigt pleins de crème dans la bouche, je désigne le festin sucré avec mon poignet pour demander à Cassidy si une nouvelle part lui fait envie.

Quelques minutes plus tard après que la jeune femme m'ai fait part de son envie de voir les nouvelles fontaines, nous étions toutes les deux à déambuler dans les allées du jardin. L'herbe déjà recouverte de la rosée de la nuit bougeait sous le souffle du léger vent qui animait la soirée. Un léger sourire satisfait orne mon visage alors que je continue ma dégustation à grand coup de cuillère à soupe. Super Glamour je vous l'accorde, mais c'est, d'après moi, la meilleure façon de profiter d'un si bon plaisir plutôt que de picorer petit à petit en faisant bien attention à ne surtout pas en mettre trop dans sa bouche ou à surtout ne pas effleurer ses lèvres pour ne pas risquer d'endommager son rouge à lèvres.

-As tu déjà essayé un quelconque remède pour tes maux de crânes ? Peut-être y a t-il quelque chose à faire pour faire passer ça ? Ou du moins diminuer la douleur ?

Mon regard se balade dans le vide, devant nous, dans la direction des nouvelles fontaines. Marchant toutes les deux à une vitesse plus semblable à celle de deux petites vielles faisant la course avec une vielle tortue qu'à celle de deux jeunes femmes de notre âge, nous avançons petit à petit et les fontaines me semblaient toujours aussi loin. Mais au fil de la conversation et du débat, ma curiosité commençait enfin à être satisfaite... Ça tombait bien, j'arrivais presque au bout de ma part de gâteau et les nouvelles installations m'occuperaient.

Je m'approchais de celle qui nous faisait face. Un contour en forme de fleur, à l'intérieur trônait une statuette d'un lion qui crachait différent jet d'eau. Un sourire enfantin se dessinait sur mon visage alors que j'observais cette dernière...


@Eques sur Never-Utopia



Désolée:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: “La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ]

Revenir en haut Aller en bas

“La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit.” [ Pv Cassidy Fawkes ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Quartier Nord :: Le Manoir-