top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

En quête d'indice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: En quête d'indice. Mar 1 Sep - 20:57

Il y a assez peu de choses qui me déplaisent profondément, et c'est heureux, car avec ma mémoire sans faille ce serait pénible que d'avoir de nombreuses choses irritantes auxquelles penser... Seulement je n'ai pas le choix aujourd'hui que de me confronter directement à une de ces rares choses, et il faudra certainement que je demande à Jace, une fois que je l'aurai retrouvé, de me faire oublier cela, au moins partiellement, car sinon ça allait devenir difficilement supportable.

Mais quel était donc cette chose que je détestais et vers laquelle je me précipitais pourtant... Et bien il s'agit tout simplement des individus similaire à mon père, les intrigants, les manipulateurs, ceux pour qui les gens n'étaient que des pions dont ils pouvaient user à leur guise, peu importe leur propre volonté... Malheureusement il y avait un fait indiscutable les concernant, un atout qu'ils possédaient et qui faisait leur force... Ils détenaient de nombreuses informations, j'étais assez bien placé pour le savoir, ayant pendant longtemps fait office d'informateurs pour mon géniteur !

Seulement, j'avais beau connaître l'identité d'un certain nombre d'entre eux, et ce même si la dernière fois que je les ai rencontré remonte à de nombreuses années, je ne pouvais pas m'adresser à n'importe qui. Après tout, certains intrigants avaient pour seul souhait que d'achever la déchéance de la branche royale à laquelle appartenait Jace ! Il fallait donc m'en trouve un qui n'aurait aucun intérêt à voir cela advenir, mais qui aurait tout à gagner à s'en faire un ami... Et mon choix tomba finalement sur un membre de la famille Eras, des individus exécrables, et ayant eu un grand pouvoir autrefois... Ils avaient quelque peu perdu de leur superbes, mais bénéficiaient toujours d'importante ressource et d'un certain réseau. Aucune preuve de cela bien sûr, mais je n'en doutais pas un seul instant... Et justement, entre famille déchues il fallait bien s'entraider, non ? Et le fait qu'ils n'appartenaient pas à la noblesse m'encourageait dans ma décision, cela limitant les risques d'ambition à l'encontre de Jace.

Cependant, m'adresser directement aux chefs de la famille serait malavisé, pour la simple et bonne raison qu'ils ne m'écouteraient probablement pas, pour peu qu'on me laisse les approcher... Mais la cime de l'arbre familiale étant trop haute à atteindre, je pouvais me rabattre sur une branche plus basse, et je la trouvais en la personne de Mildred Eras. Un jeune présomptueux fier de lui même et de son argent, aux multiples conquêtes dont nombre d'entres elles se plaignaient de lui et qui sont une source d'information importante, quoique discutables à son sujet... Mais de tout cela il en ressortait que c'était assurément un digne héritier de sa famille, et en tant que tel je ne le portais pas dans mon cœur d'avance, et je savais que j'allais probablement difficilement le supporter... Mais j'avais besoin de lui, alors j'allais faire de mon mieux.

Cela faisait ainsi quinze jour depuis la disparition de Jace, quinze jours que je menais ma propre enquête à côté de l'officielle, car j'avais beau être le serviteur du prince, on préférait mettre de côté le bâtard sang-mêlé... Bref, aujourd'hui donc je m'étais rendu sur la place du marché, un lieu que fréquentait assez régulièrement Mildrer Eras, et que je haïssais pour ma part au plus haut point, bien trop d'odeurs, de bruits, de visages, d'informations inutiles que je ne pourrai pas oublier... Et en plus j'étais déjà venu les deux jours précédents, en vain... Mais cette fois ci, je le vis, aucun doute, un simple regard sur une de ses photos m'avait suffit pour me souvenir de son visage... Et ainsi je ne tardais pas à m'approcher de lui.

Cela ne me fut pas aisé, car il y avait de nombreuses personnes, qui entravaient ma route, et lui même se déplaçait, mais je parvenais à ne pas le perdre de vue et à me rapprocher petit à petit de lui... C'est ainsi que je finis par le rejoindre alors qu'il s'était arrêté à un stand proposant des produits de luxe issu d'une boutique établi ailleurs en ville, et qui profitait du marché pour profiter de l'affluence des personnes afin d'exposer ses produits et voir même faire quelques affaires... Et sans lui laisser le temps de trop s'attarder sur la marchand je venais me placer à côté de Mildred, et faisant mine de regarder les objets, je m'adressais à lui d'une voix neutre, presque pensive, et pas particulièrement discrète.

"Mildred Eras... Vous ne me connaissez sans doute pas, mais je me nomme Kalet Beleren et il faudrait que je m'entretienne d'un sujet particulier avec vous..."

Au vu de ce qu'on m'avait dit de lui, je doutais qu'il se montre des plus conciliants, mais je n'avais pas trouvé de meilleure approche. Après, peut être qu'avec un peu de chance, je me trompais, qu'il me reconnaîtrait en tant que serviteur de Jace Fawkes, et que de fait il comprendrait que ce dont je souhaitais m'entretenir avec lui serait de quelque intérêt pour lui et sa famille... Mais je savais que c'était là avoir beaucoup d'espoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Mildred Eras
Reion

avatar
Reion


Messages : 18
Date d'inscription : 25/08/2015
Pouvoir : Break
Fiche : http://kings-society.forumactif.com/t359-mildred-eras-faites-place-faites-place#4932
Classe : Reion
Pins : 55

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Mer 2 Sep - 12:54


Mildred soupira, il commençait à s’ennuyer ferme chez lui. C’était totalement vide, et quand il devait manger, il fallait qu’il aille au restaurant, sous crainte de se faire une intoxication alimentaire tout seul, sans avoir besoin de qui que ce soit pour l’empoisonner. Déjà se faire le petit-déjeuner, pour lui, relevait de l’exploit. C’est qu’il n’était pas habitué à ne pas avoir de domestique, il fallait au moins qu’il s’en trouve un ou une. Il y arriverait évidemment, qui ne voudrait pas d’une telle place ?

Bref, son père lui avait dit au téléphone d’aller surveiller que leur boutique, tenu par des auxiliaires évidemment, serait au marché aujourd’hui, et que donc, si il n’avait rien d’intéressant à faire, Mildred pourrait aller voir comment le stagiaire se débrouillait au stand. Joie.  Il avait raccroché et s’était recouché dans son lit mais finalement, l’ennui était trop fort. Il irait voir et puis ça lui donnerait l’occasion d’embêter de l’Hume au besoin. Et de se faire bien voir parce qu’évidemment, être sortit avec des femmes de la haute imbues d’elles même commençait à se faire sentir. Le jeune homme aurait dû se douter que des rumeurs allaient bon trains maintenant ! La pire à son sens, était celle qui sous-entendait qu’il était impuissant au lit. Argh.

Vêtu de son impeccable ensemble bleu sombre et gris, d’une fine chaîne d’argent autour du cou et d’une superbe montre argenté qu’un Hume ne pourrait surement jamais se payer à moins d’économiser pendant dix ans, il descendit les marches de son appartement avec les clefs de sa magnifique voiture rutilante noire qu’il affectionne particulièrement afin de se rendre dans le quartier est. Lieu dans lequel il détonnait un poil quand même vu que c’était le quartier maritime, pas le plus riche des endroits donc. M’enfin, aujourd’hui était jour de marché, donc… une fois dans la foule, il était moins voyant. Les Humes s’écartaient quand même par habitude, enfin, autant que faire se peut dans un marché, ce qui lui faisait plaisir.

Il atterrit finalement devant le stand, pas tellement à sa place au final il devrait dire à son père que ça ne servait à rien ici, et le stagiaire du magasin pâlit un peu en croyant qu’il avait fait une mauvaise chose. Mildred soupira agacé, et déplaça juste quelques bijoux en déclarant, sûr de lui :

- Là c’est mieux.

Le Reion resta encore quelques minutes devant le stand histoire de voir si il pouvait encore apporter quelques modifications quand on le dérangea. Sérieux ? Qui osait ?

"Mildred Eras... Vous ne me connaissez sans doute pas, mais je me nomme Kalet Beleren et il faudrait que je m'entretienne d'un sujet particulier avec vous..."

Kalet Beleren… Kalet Beleren… Inconnu au bataillon pour le moment, Mildred n’avait pas souvenir d’avoir croisé un Kalet Beleren un jour, donc soit il ne le connaissait pas, soit – puisqu’il ne s’en souvenait pas – ce n’était pas quelqu’un d’important dans sa vie. Sans relever son regard, il déclara distraitement, plus occupé par l’agencement d’une montre que de son interlocuteur :

- Mmh. C’est pour quoi ?

Il réfléchit un peu et se dit que si ce Kalet venait pour affaire ce serait dommage de perdre un client alors Mildred fit un petit effort et lui jeta un coup d’œil par-dessus ses lunettes de soleil. Et ce qu’il y vit lui déplut particulièrement. L’individu était plus grand que lui. Fait chier. Il le détesta de suite rien que pour ce détail. Parce qu’il allait devoir lever les yeux pour lui parler, et ça le hérissait déjà. D’un ton assez peu avenant il demanda :

- C’est important ?

Ça avait intérêt à valoir le coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Mer 9 Sep - 10:42

Et bien ça ne manqua peu... Fidèle à ce que j'ai entendu de lui Mildred fit preuve d'une suffisance des plus irritantes, me répondant sans même se retourner... Oh, je ne peux pas dire que je ne me doutais pas que cela se déroulerait ainsi, mais ce n'est pas pour cela que ça en était moins irritant ! Comment diable peut on être davantage captivé par quelques babioles, que par les propos d'une personne s'adressant à vous ?

Enfin, il ne faut pas que je gâche tout en m'emportant contre, après tout il ne peut pas savoir de quoi je compte lui parler, et peut être qu'il sera plus avenant quand il apercevra l'intérêt qu'il aura à partager les miens...Ainsi, prenant sur moi, je m'apprête à lui répondre, lorsqu'il semble se rappeler de règles de politesses élémentaire, m'amenant à me raviser ! Cela me donne l'occasion de le voir en face, enfin à peu près, et se faisant il ne tarde pas à appuyer la question, toujours d'une voix peu plaisante, mais si c'est de l'importance qu'il veut, j'ai maintenant la certitude que je peux l'intéresser. Ainsi, c'est avec un fin sourire, bien qu'un peu forcé, que je reprend la parole, sur une intonation complice.

"Et bien... Je pense que l'on peut dire que toute affaire qui concerne de près ou de loin la famille Fawkes, et ce même pour ses branches les plus éloignées, est d'importance ! Or, c'est de cela que je veux vous entretenir. Connaissant votre famille, je suis sûr que la disparition de Jace Fawkes ne vous est pas inconnu... Et peut être même que vous bénéficiez d'information qui pourrait aider à le retrouver, que n'aurait pas forcément les enquêteurs officiels. Or, si vous les possédez, vous devez aussi avoir conscience de la valeur potentielle de ces renseignements."

Mes propos, je les prononce d'une façon audible, mais d'une voix assez basse pour que seul lui puisse m'entendre avec le brouhaha du marché. Ce genre de discussion... n'est pas de celle qu'il est plaisante d'entendre dans n'importe quelle oreille, mais paradoxalement, la foule est parfois un excellent endroit pour couvrir ce genre d'échange... Et ainsi tout en semblant regarder la marchandise à mon tour, pour ne pas éveiller les méfiance, je reprends la parole, d'une voix calme, quand bien même je suis un peu crispé.



"Or je suis le serviteur de Jace Fawkes, et en tant que tel je peux vous assurer que toute aide apporté pour le retrouver sera grandement récompensée, que ce soit en argent... Ou d'une autre façon."

Se faisant je le regarde du coin de l'oeil, guettant ses éventuelles réactions face à mes propos et à mes promesses...Certes la branche dont descendait Jace était loin d'être primordiale, mais elle bénéficiait tout de même un minimum du prestige de la famille, et ses faveurs serait déjà davantage que ce que peut rêver la majorité des habitants de cette île.

Il ne me reste plus qu'à espérer que les Eras fassent partie de cette dite majorité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Mildred Eras
Reion

avatar
Reion


Messages : 18
Date d'inscription : 25/08/2015
Pouvoir : Break
Fiche : http://kings-society.forumactif.com/t359-mildred-eras-faites-place-faites-place#4932
Classe : Reion
Pins : 55

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Ven 11 Sep - 18:08

"Et bien... Je pense que l'on peut dire que toute affaire qui concerne de près ou de loin la famille Fawkes, et ce même pour ses branches les plus éloignées, est d'importance ! Or, c'est de cela que je veux vous entretenir. Connaissant votre famille, je suis sûr que la disparition de Jace Fawkes ne vous est pas inconnu... Et peut être même que vous bénéficiez d'information qui pourrait aider à le retrouver, que n'aurait pas forcément les enquêteurs officiels. Or, si vous les possédez, vous devez aussi avoir conscience de la valeur potentielle de ces renseignements."
 
Ah ouais.
 
"Or je suis le serviteur de Jace Fawkes, et en tant que tel je peux vous assurer que toute aide apporté pour le retrouver sera grandement récompensée, que ce soit en argent... Ou d'une autre façon."
 
Ah ouais.
 
Bon, peut être que Mildred allait faire un petit effort pour s’intéresser à cette affaire, bien que malheureusement pour lui en cet instant, il ne s’était jamais penché sur disparition de Jace Fawkes, qui disons le bien, cela le laissait totalement de marbre. Si les Reions Suprême paumaient leurs enfants, grand bien lui fasse ! Peut-être qu’il avait fugué et reviendrait de lui-même ? Allez savoir ! Mildred essaya de se rappeler ce qu’il avait vaguement entendu sur ce sujet aux derniers repas de famille – entre deux disputes car les Eras étaient aussi caractérielles les uns des autres. Ah, justement, l’information était tombée pour calmer les tensions entre des demi-frères étant à couteaux tirés : le bâtard Saemon et « l’officiel » Vladimir. Comment c’était déjà ? La scène lui revint vaguement à l’esprit :
 
-       Diantre, cessez vos histoires ! En parlant d’histoire, ça me fait penser, vous avez entendu la dernière ? Jace Fawkes c’est évaporé dans la nature. C’est bizarre qu’il ne soit pas plus recherché que cela, d’habitude, les Reions Suprêmes aiment voir les choses en grand.
 
Et là Saemon, avait dit en ronchonnant parce qu’il voulait se bagarrer avec son cousin :
 
-           Bah c’est bizarre, j’l’ai vu en ville vite fait dans les quartiers très populaires, mais j’y ai pas fait gaffe je pensais qu’il se baladait.
 
Bref, l’affaire avait été classé « fugue de riche en mal de sensations fortes », et puis ils avaient parlé d’autre chose même si Mildred avait voulu savoir ce que Saemon faisait dans le coin, ce à quoi son cousin lui avait répondu un sourire sibyllin. Surement en train de magouiller quelque chose le connaissant. Mais là, en cet instant le riche Reion venait d’avoir une nouvelle information : puisque son serviteur le cherchait, ce n’était donc pas une fugue, à moins que s’en soit une ayant mal tournée d’une manière ou d’une autre.
 
On pouvait presque entendre les engrenages du cerveau de Mildred réfléchir à toute allure tandis qu’il alignait les pièces sonnantes et trébuchantes ainsi que les honneurs que résoudre un tel mystère pouvaient éventuellement rapporter. Enfin, il n’en était pas là, et possédait une information un poil périmée, mais savait comment s’en procurer d’autre. Le problème, c’était qu’il n’était pas l’Eras le plus compétent dans ce domaine mais le plus facile à trouver et devrait surement partager les bénéfices – et les honneurs donc – si il faisait appel à l’un de ses deux cousins. Et ça c’était une option déplaisante, quoiqu’envisageable si jamais il n’y arrivait pas tout seul. M’enfin il préférait de loin se débrouiller sans un de ses cadets. Il répondit avec un petit sourire arrogant :
 
-          En effet, il se pourrait bien que je possède une information. Et peut-être même vous aiderais-je à en trouver d’autre.
 
Néanmoins, quelque chose le tracassait dans cette affaire et son regard se fit plus inquisiteur :
 
-       - Mais n’ai-je que votre parole en guise de contrat ?
 
Après tout, Kalet pouvait toujours lui mentir, et peut être que les Fawkes n’avaient nullement l’intention de récompenser qui que ce soit, surtout si il s’agissait d’une machination entre eux et que cette disparition les arrangeaient bien. Il préféra d’ailleurs mentionner cette idée discrètement :
 
-         Etes-vous sûr qu’il ne s’agis pas d’un quelconque complot entre Fawkes ?
 
Après tout, au vu de certains membres un peu spéciaux de cette famille atypique, cela ne l’étonnerait pas trop même si le pourquoi du comment lui échappait encore. Et si jamais c’était le cas, aider quelqu’un à rechercher Jace Fawkes le mettrait surtout dans les ennuis. Avant d’accepter une affaire, valait mieux savoir où il mettait les pieds.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Mer 16 Sep - 11:25

Et bien... Il semble que mes espoirs étaient fondés finalement, puisque je parus avoir son attention dès l'évocation de la famille royale. Enfin, en même temps ce n'était pas très surprenant. En même temps, je ne connais pas une seule personne sur toute cette île qui ne réagirait pas à l'évocation du nom des Fawkes, et encore moins s'ils ont autant d'intérêts potentiels que les Eras. Néanmoins, maintenant que le poisson a mordu à l'hameçon, il ne faut pas remonter la ligne trop vite, sous peine de le perdre, ainsi je lui liasse tout le temps nécessaire à sa réflexion. Pendant ce temps, je m'efforce à paraître des plus intéressés par le contenu de l'étalage en face de moi, afin d'éviter de trop attirer l'attention, attendant qu'il prenne à son tour la parole.

Mais au fur et à mesure que les secondes s’égrenèrent dans cette attente pénible, je ne peux m'empêcher d'éprouver quelques craintes, une certaine tension, avec la proximité d'un individu aussi méprisable, mais aussi le fait qu'il n'est pas impossible que je sois venu ici pour rien... Que ça soit pour rien que ces cris de marchands, ces odeurs, cette succession de décors m'ait été montré et que je sois contraint de m'en souvenir avec autant de clarté que des choses bien plus importantes, encombrant mon esprit... Bon sang, j'avais presque oublié qu'une telle accumulation d'information pouvait être aussi pénible et presque douloureuse...

Et ce fut à vrai dire alors presque un soulagement quand je vis le sourire arrogant de mon interlocuteur, aussi déplaisant soit il, cela étant sans doute un prémisse à sa réponse qui me permit de me concentrer sur lui, et de faire donc un minimum abstraction de ce qui m'entoure... Et je ne peux retenir un sourire alors qu'il e fait part du fait qu'il possède peut être une information et pourrait m'aider à en avoir d'autres. Oh, je ne suis pas sot, il s'agit peut être là d'un coup de bluff pour m'extorquer des avances alors que rien ne m'attend en retour, mais c'est toujours pour moi que de l'entendre me dire qu'il me faut repartir à zéro !

Seulement... Si j'ai son attention, son intérêt reste encore à conquérir, au vu des soupçons qu'il manifeste, tant sur mon honnêteté sur celle de la famille royale... Mais j'avais anticipé la première de ces interrogations, quant à la seconde la réponse, bien qu'un peu déplaisante, me paraît évidente, ce qui m'amène à lui répondre, les bras croisés dans mon dos, d'une voix confiante, bien que toujours discrète, tout comme mon regard fixant ses lunettes de soleil.


"Ne le prenez pas mal, mais vous connaissez tout comme moi la réputation de votre famille, et je ne voudrai pas risquer compromettre Jace en établissant un contrat écrit avec vous... Et je pense honnêtement que vous avez déjà fais affaire avec certains clients en vous passant de formalité. Éventuellement cependant, je pourrai vous concéder un gage, à condition que vous m'indiquiez lequel... Mais vous comprendrez de toute façon qu'en tant que serviteur je ne peux pas parler à la place de mon maître. Je suis cependant bien placé pour savoir qu'il sait être généreux... Quant au reste de la famille Fawkes je ne vois pas quel serait leur intérêt. Pour être honnête la branche de la famille Fawkes à laquelle appartient Jace n'a que peu, voir aucune, prétention au trône, et Jace lui même n'est pas caractérisé par une ambition dévorante... Non, vraiment, sa disparition ne servirait à personne, et je pense qu'il s'agit plutôt d'un accident."

Une fois cela dit, je ne peux cependant retenir un léger soupir, regardant autour de moi avec une moue avant de reprendre, songeur.


"Cela étant dit, ce risque n'est pas nul, sans même parler des individus externes qui pourraient chercher à rançonner Jace ou à lui nuire. De fait peut être devrions nous poursuivre notre conversation plus loin, à l'écart d'oreille indiscrètes. Je sais que la foule est un bon endroit pour se dissimuler, mais c'est une arme à double tranchant."

Après tout n'importe quel espion pourrait lui aussi profiter du couvert de la foule pour espionner notre conversation, malgré mes maigres précautions, et je dois avouer que cette idée ne me plaît guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Mildred Eras
Reion

avatar
Reion


Messages : 18
Date d'inscription : 25/08/2015
Pouvoir : Break
Fiche : http://kings-society.forumactif.com/t359-mildred-eras-faites-place-faites-place#4932
Classe : Reion
Pins : 55

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Lun 21 Sep - 16:59

Mouais. Bon, peut-être pas de complot. Mildred réfléchissait à toute vitesse. Un otage ? Faudrait être cinglé pour capturer un Fawkes et espérer s’en sortir comme une fleur. Cinglé, mais pas improbable, il y a avait toujours un fou pour tenter l’expérience. Sinon c’était bien une fugue. Pour ce qui était du reste Mildred eu un air assez ennuyé. Accepter un marcher avec un Serviteur n’ayant aucune preuve qu’il serait récompensé relevait plus d’un acte de charité qu’autre chose. Sauf si il demandait un gage mais là, de suite, il ne voyait pas quoi. Une avance ? Il parlait à un Serviteur ! Une lueur indécise et agacé troubla son regard derrière ses lunettes de soleil. Le jeune homme décida de se fier à la logique des choses : une famille est contente quand son gamin réapparaît après une disparition. Donc peut être que dans un élan d’enthousiaste seront-ils généreux.
 
Et… Attendez, Kalet osait lui donner des conseils ? Il se prenait pour qui ? Lui donner des conseils, à lui ! Si Mildred s’écoutait il lui briserait bien un ou deux os histoire de le faire rentrer de force à sa place. Néanmoins, en public et lors d’une tentative de contrat, cela nuirait à ses affaires. Le Reion se contenta de le fusiller du regard – bordel qu’est-ce que l’autre était grand – et annonça sèchement:
 
-          Suivez-moi.
 
Du moins, l’arrogant l’invita-t-il à suite sans prendre trop d’avance pour de ne pas l’avoir totalement dans le dos, le gardant toujours à l’œil, afin de s’éloigner dans un endroit plus tranquille.. En chemin le brun déclara crânement :
 
-          J’accepte votre histoire, ainsi que d’accorder mon aide. Mais éloignons nous d’abord.
 
Après s'être éloigné du marcher mais sans prononcer de nom, Mildred, les mains dans ses poches demanda froidement :
 
-          Avant toute chose, il faut après tout en passer par là, est ce que cela ne pourrait-il pas être une fugue ?
 
Sait-on jamais, trop de pression, ou un enfant mal dans sa peau ou dans sa famille et le voilà partit vers de nouvelles aventures, et sans son serviteur. Mildred capta tardivement le fait que son interlocuteur soit un métis, cela ne l’avait pas spécialement choqué puisqu’il croisait son cousin de temps à autre. Au moins une qualité que l’on pouvait lui trouver, il ne s’offusquait pas spécialement des mélanges. Quand à sa destination, ils s’approchaient du parking où l’Eras avait garé sa citadine noire rutilante, qui avait manifestement couté pas mal. Il sortit la clef de sa poche, appuya sur le bouton et le véhicule fut ouvert. Comme on s’y attendait Mildred ne tenu pas la porte à son interlocuteur, et déclara avec un sourire confiant :
 
-          Nous y seront plus à l’aise pour discuter.
 

Après tout il avait une info, mais n'allait pas la dire devant des potentielles oreilles indiscrètes qui elles, ne promettaient pas de récompense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Lun 28 Sep - 13:37

Je ne comprends pas vraiment pourquoi, mais il me semble que mes propos concernant le fait de se mettre à l'écart pour continuer la conversation à l'écart. L'idée lui déplaît elle tant ? Ça ne semble pourtant pas être le cas puisqu'il l'accepte sans commentaire, et le guide lui même e direction d'un lieu plus discret... Est ce le simple fait qu'un servant tel que moi lui ait fait une recommandation ? Peut être, je n'en ai aucune certitude, mais c'est loin d'être impossible au vu des propos de ceux l'ayant rencontré, et parlant souvent de lui en mal, et de cela je n'ai aucun doute ! Enfin l'important de toute façon est qu'il se montre conciliant, en dépit de son attitude déplaisante, que ce soit dans son irritation ou la défiance qu'il affichait en me surveillant alors même que je le suivais... Pensait il vraiment que j'étais venu pour lui faire du tort ? Je dois avouer que l'idée ne me déplaisait guère, mais pour cela j'aurai opéré autrement. Enfin... Au moins ai je la satisfaction de l'entendre annoncer haut et fort qu'il est prêt à m'accorder mon concours, même si je crains que l'intonation peu discrète de sa voix n'ait le malheur de laisser ses propos tomber dans quelque oreille... A moins que ça soit volontaire, car il est tout de même assez malins pour ne pas laisser deviner de quoi il est affaire, mais en même temps, si quelqu'un l'a entendu, il me serait difficile de nier par la suite que j'ai eu affaire avec Mildred Eras... Et cette idée ne me plait guère.Non pas que ma réputation soit quelque chose dont je me soucis, ma simple naissance suffisant à elle seule pour la rendre déplorable, mais il ne faudrait pas que cela ait des conséquences pour Jace... Enfin, un problème à la fois comme on dit.

Et maintenant que nous sommes suffisamment éloigné du marché, c'est le moment de régler celui qui nous intéresse. Ainsi, quand bien même nous continuons de marcher, Mildrer m'adresse une première question, à laquelle je m'empresse de répondre. Après tout je me la suis déjà posé à moi même comme cela...

"Cela est hautement improbable, pour une raison assez simple. Il n'a pas disparu à la suite d'une période qui aurait pu être propice, comme une nuit de sommeil ou une sortie où il aurait été isolé, mais bien de façon brusque et dans ce qui aurait dû être au regard de tout le monde. Comme vous vous en doutez, les Reïons suprêmes s'exercent à maîtriser leurs pouvoirs afin d'être à la hauteur de leurs rangs... Et c'est justement lors d'un de ses entraînements, dont j'étais tenu à l'écart que Jace a disparu... Il y a eu un... Incident, dont j'ignore les circonstances exactes et suite à cela il était introuvable. Cela dit au vu des pouvoirs impliqués, il est peu probable qu'il soit mort..."

Le temps que je prononce ces paroles, et nous arrivons à un parking, où se trouvent quelques voitures...Et au vu de la direction que nous prenons je ne tarde pas à repérer celle de Mildred, qui contraste quelque peu avec les autres, surtout quand on la compare avec les plus modestes. Enfin je m'y attendais un peu de la part d'un membre de cette famille... Et tout en m'en approchant à son invitation, ne me souciant guère de la piètre formalité de cette dernière, je conclus mes propos au sujet des pouvoirs.

"Qui plus est les pouvoirs de Jace sont des pouvoirs relatifs à la mémoire et aux illusions, rien qui ne soit dévastateur... Mais tout qui pourrait effectivement le dissimuler ou l'empêcher de nous retrouver, pour peu qu'il y ait eu un imprévu."

Etant moi même un sujet fréquent de l'usage de ses pouvoirs, l'idée qu'il ait pu s'effacer en partie la sienne ne m'a pas échappé, tout comme tant d'autres, tellement que j'ai justement besoin d'un début de piste si je veux espérer en voir le bout... Et alors que je m'installe dans la voiture, à laquelle je dois reconnaître un certain confort, à la place du passager, mon regard s'attarder sur Mildrerd... Puis une fois les portes fermées je reprends la parole, avec une légère moue.


"Bon... Et maintenant que les oreilles indiscrètes sont tenues à l'écart... Enfin j'espère..."

Mon regard s'attarde alors sur les détails de la voiture, et en particulier les éléments électroniques où les grilles de ventilations, où il serait des plus aisés de dissimuler un micro ou autre appareillage permettant d'espionner la conversation. Après tout je ne serai pas surpris d'apprendre que les Eras s'espionnent entre eux... Enfin de toute façon ce serait idiot de ma part de repousser les informations que Mildred a à me donner, pour quelque paranoïas...


"Je pense qu'il est temps de me dire ce que vous savez, hm ?"

Rien ne l'y oblige bien sûr, mais ce serait déplacé de sa part de ne pas le faire... Et puis je lui ai dit que la famille Fawkes aurait beaucoup à lui donner, éventuellement, mais il doit se douter aussi que cette même famille pourrait avoir beaucoup à lui prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Mildred Eras
Reion

avatar
Reion


Messages : 18
Date d'inscription : 25/08/2015
Pouvoir : Break
Fiche : http://kings-society.forumactif.com/t359-mildred-eras-faites-place-faites-place#4932
Classe : Reion
Pins : 55

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Sam 3 Oct - 13:02

Le moment était enfin venu. Mildred ferma les portes, et vérifia quelque chose autour de lui vite fait. De toute façon il était difficile de dire si il était espionner ou non par les Eras, et si tel était le cas, certains utiliseraient leur pouvoir – ou enverrait un Servant l’utiliser – et non pas vraiment de la technologie. Alors vérifier si il n’y avait pas de micro ou de caméra dans sa voiture était assez inutile. De toute façon tout les Eras du repas de famille avaient cette information, ce n’était pas une grande nouveauté. Néanmoins, Mildred ne voulait pas qu’on lui pique l’affaire. Il s’adossa à son siège, prit un cigare de sa veste et commença de l’allumer.
 
-          Alors voilà.
 
Il laissa un petit suspense de quelques secondes le temps de ranger le briquet et déclara :
-          Jace a été aperçu, seul, dans les quartiers populaires. Là où vivent les Humes. Comme il n’avait pas l’air menacé ou quoique ce soit, nous avions pensé à une fugue.
 
Si ce n’était pas une fugue, si ce n’était pas un kidnapping d’un type fou pour essayer, ou un complot, avec les informations de Kalet il ne restait donc peu d’hypothèses…
 
-          Votre Maître est jeune, il a pu avoir un accident avec ses propres pouvoirs, et dans le meilleur des cas, c’est simplement perdu en ville.
 
Et dans le pire des cas c’est peut être fait un lavage de cerveau bien comme il faut. Mildred pouvait se vanter d’avoir à la fois maîtrisé ses pouvoirs tôt et ne s’être jamais auto-casser quelque chose. Bon, ce n’était aussi subtil que la manipulation mental il faut dire, le sien était facile à comprendre.
 
-          J’ai conscience que ce n’est pas grand-chose mais cela nous donne un point de départ. Il suffit d’interroger les gens du coin.
 
Et voilà, le jeune homme réalisa qu’il devrait quand même demander une information à Saemon : où l’avait il vu exactement ? Parce que « les quartiers populaires », c’est assez vaste. Et son cousin s’incrusterait et demanderait un pourcentage voir la moitié parce qu’il ne pourrait pas s’empêcher de participer. Bordel.
 
-          Je sais comment avoir un point de départ plus précis.
 
Mildred tira sur son cigare avec un regard mécontent. S’il avait été plus curieux à ce sujet, il aurait pu y aller tout de suite ! Si il avait eut des pouvoirs d’espionnages il aurait été plus efficace ! Le Reion complexait un peu à ce propos, tout ce qu’il pouvait faire c’était menacer les gens pour les faire parler. Ou les torturer. Le jeune homme était trop voyant pour espionner même classiquement, parfois on le reconnaissait même ! Comme Kalet l’avait fait. Néanmoins, ses parents lui avait assuré que ce n’était pas grave, il attirait l’attention et les autres pouvaient ainsi rester dans l’ombre.
 
Mildred rumina sur ce sujet quelques secondes de plus en fumant. Au final, il n’était qu’une façade. Ça allait être difficile de faire genre qu’il maîtrisait la situation mais Mildred voulait y arriver ! Ca faisait toujours bien.
 
-          Comment puis-je vous contacter une fois ceci fait ?
A moins qu’il ne demande tout de suite grâce à la magie du téléphone portable mais il n’avait pas très envie que Kalet assiste à l’échange risquant d’être houleuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Sam 10 Oct - 23:50

Je dois avouer être quelque peu surpris sur l'instant, lorsque le rejeton Eras prend la parole. Après tout cela fait un certain que nous tournons autour du sujet sans vraiment finir par l'aborder, et de par la réputation de la famille je m'attendais à vrai dire à ce qu'il prenne d'abord de nombreux détours, ne serait ce que pour essayer de marchander, me faire comprendre, avant de me donner l'information, à quel point elle était précieuse et tout ce genre de Simagrées.. Mais non, au lieu de cela il va droit au but, et je ne vais me mentir à moi même, malgré mon d’égout du personnage c'est là une chsoe plaisante ! Suffisamment du moins pour que je passe outre le fait qu'en se faisant il a allumé un cigare, et le fait qu'avec l'espace clos de la voiture la fumée de ce dernier m'assaille. Une odeur déplaisante, qui va me laisser des souvenirs plutôt déplaisants… Mais c'est bien peu de choses en vérité comparé à ma surprise, mêlée de joie quand il m'annonce ce qu'il sait.

Bien sûr, c'est imprécis, trop pour me permettre de retrouver Jace, mais déjà cela signifie qu'il est vrai de continuer à chercher aux alentours du palais comme le font encore certaines personnes, supposant qu'il s'y cache à l'aide de ses illusions ! Ce qui écarte également aussi le fait qu'il use de ces dernières en permanence ! Ensuite quant à ses suppositions… C'est en effet probable, bien que je suis bien placé pour savoir que Jace maîtrise ses pouvoirs, un accident est toujours possible, et à partir de là bien des choses peuvent arriver. Par contre j'affiche une moue un peu plus sceptique quand il me parle des « gens du coin », m'amenant à commenter.

"Possible… Mais honnêtement, je doute que ça soit aussi simple ! Après tout soit les dits gens du coin auraient finis par nous en informer dans l'espoir d'une récompense, soit ils sont ignorants, soit ils ne l'ont pas fait pour une bonne raison, et ce n'est pas parce que j'arriverai avec un grand sourire que cela les émanera à me dire ce qu'ils savent ! Enfin après il est vrai qu'ils ont peut être croisés une personne au comportement étrange sans en savoir plus, mais bon..."

Mais je m'interromps, alors qu'il évoque un point de départ plus précis… L'information qu'il m'a donné et déjà quelque peu précieuse, mais s'il est en plus à même de la préciser, voilà qui serait parfait. Cependant, il paraît bien moins direct cette fois ci, laissant flotter un silence quelques secondes avant de me demander comment me contacter. La réponse est bien sûr très simple avec l'usage du portable, chose que même moi, pourtant peu ouvert aux technologies, possède… Bon j'en use peu, mais c'est une nécessité en tant que servant, au cas où on est séparé de son maître et que ce dernier doit nous contacter, même si malheureusement, ici, Jace ne l'a pas sur lui, une certitude puisque nous l'avions retrouvé, laissé dans sa chambre pour l'entraînement. Mais cela ne m'a pas empêché de garder le mien, quand bien même personne d'autre ne s'en sert pour me contacter… Au moins va t-il être utile ici !

"Une fois « ceci » fait, il vous suffira de me contacter à ce numéro… Sinon, juste une petite précision, évitez tout de même les effusions de sang. Je sais que ce n'est pas là la méthode ordinaire de votre famille, mais je préfère prévenir à tout hasard. Vous vous doutez que si jamais les recherches de Jace font trop de bruit, bous risquez de vous retrouver avec de la concurrence… Et la famille Fawkes serait moins enclin à vous rembourser votre dû."

Ce n'est pas là une menace, simplement une constatation sincère. Je me suis tourné vers les Eras car il me semble les moins enclins à abuser de la situation, mais d'autres familles pourraient très bien essayer de les doubles si jamais la chose vient à s'ébruiter… Puis sur ces mots je me redresse un peu, le visage tourné vers la porte.

"Cela étant dit… Je crois que notre petit entretien est terminé, non ?"

Non pas que sa compagnie soit déplaisante… Enfin si, mais ce n'est pas là la question, tout comme la fumée de sa cigarette, seulement je n'oublie rien, et dans mon esprit s'impose le fait que quand bien même il m'en reste encore pas mal, le temps m'est compté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Mildred Eras
Reion

avatar
Reion


Messages : 18
Date d'inscription : 25/08/2015
Pouvoir : Break
Fiche : http://kings-society.forumactif.com/t359-mildred-eras-faites-place-faites-place#4932
Classe : Reion
Pins : 55

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Mer 14 Oct - 11:50


Faire trop de bruit, faire trop de bruit, comme si il allait faire trop de bruit ! Ce n’était son g- AHUM, bon, ok, Mildred n’était pas le mieux placé des Eras pour se vanter de sa discrétion. M’enfin il ne comptait pas en parler à tout bout de champs, voilà qui était sûr. Déjà parce que ce genre d’info ne servait à rien pour draguer les filles même si pour le moment, ce genre de choses était compromit. Mildred prit le numéro et le mis dans sa poche de sa main libre.
 
"Cela étant dit… Je crois que notre petit entretien est terminé, non ?"
 
Le Reion lâcha distraitement :
 
-          Ouais, ouais.
 
Ce n’était pas vraiment une manière de clore une discussion il est vrai, mais le jeune homme avait la tête ailleurs, râlant déjà mentalement contre ce qu’il allait devoir faire. Mais il ne fallait pas que Kalet devine qu’en réalité, il n’était pas le plus compétent, et qu’en fait, cela aurait été plus rentable pour le grand rouge d’aller voir un autre que lui. Enfin, la plupart étaient carrément inconnu du grand public, pas facile à trouver et avaient tout un attirail de perruques, lentilles et autres accessoires qui les rendaient difficilement identifiable. Attendez… Ooh, Mildred eu une idée : il n’avait qu’à faire pareil ! Du moins quand il irait fureter dans l’endroit « précisé » ! En changeant de vêtements, enlevant sa montre et ses lunettes, il passerait surement déjà plus inaperçu.
 
-          Je vous enverrais un message une fois le lieu moins vague.
 
Mildred soupira d’ennui à cette pensée. Demander de l’aide, pouaah.
 
-          Bonne journée en ce cas.
 

Inutile de rester avec la perche plus longtemps que nécessaire, le jeune homme ne comptait pas l’inviter à boire un coup ou le déposer en voiture. Déjà qu’il prenait cette affaire avec une récompense assez intangible à la clef, il n’allait pas faire preuve de grande charité sur d’autres points.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Kalet Beleren
Servant

avatar
Servant


Messages : 58
Date d'inscription : 01/07/2015
Pins : 1361

MessageSujet: Re: En quête d'indice. Mer 21 Oct - 22:50

Je savais ne pas avoir été moi même des plus cordial... Mais lui resta tout bonnement fidèle à lui même, en me congédiant pour le moins négligemment... Enfin je n'allais pas m'en plaindre de toute façon, mon intention étant bien de le quitter ce n'était pas ce genre d'impolitesse qui allait m'amener à me plaindre de lui, et ainsi à le fréquenter encore un peu plus... 

Cependant alors que je m'extirpais de son véhicule il m'adressa une dernière précision quant à la façon dont il me contacterait, ce à quoi je hochais doucement la tête, me contentant de lui rendre sa formule de politesse avant de me diriger vers la sortie du parking... Aussi déplaisant que soit l'individu ça avait été à vrai dire une bonne journée en soit. Maintenant cependant il allait me falloir revenir à la demeure de Jace pour éviter d'attirer l'attention, et j'espérais que l'on fasse pas trop preuve de curiosité à mon égard. Enfin, au vu de la façon dont on préférait m’ignorer je n'avais sans doute pas trop d'inquiétude à me faire de ce côté... Mais sait on jamais ! 

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: En quête d'indice.

Revenir en haut Aller en bas

En quête d'indice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Quartier Est :: Place du marché-