top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

La fausse perquisition [Jehan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Servant


Messages : 69
Date d'inscription : 30/06/2015
Pouvoir : Détecteur de mensonges
Fiche :
Classe : Servant
Pins : 91

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: La fausse perquisition [Jehan] Sam 1 Aoû - 0:34


❝ Moi j'aime rentrer chez les gens.
Un coup d'oeil à sa vieille montre de luxe lui indiqua qu'il était très précisément 11h42, presque l'heure du déjeuner. Parfait.

Hippolyte scruta l'espèce de haute barricade en bois devant laquelle il se trouvait. Sans gêne et sachant que le portail n'était pas verrouillé, il entra dans la propriété et se dirigea d'un pas assuré vers la porte d'entrée. Il frappa trois grands coups sur le bois avant de se rappeler qu'il était fort peu probable qu'il obtienne une réponse. Essayant en vain de faire coulisser la porte principale, l'huissier remarqua que pour une fois la maison était fermée à clef. Tiens donc, Jehan ne serait-il pas aussi bête qu'il en avait l'air ? Pas découragé pour si peu, Hippolyte commença à longer la demeure mais il ne lui fallut pas longtemps pour trouver ce qu'il cherchait : une fenêtre ouverte. Se sentant pousser des ailes d'apprenti-cambrioleur, il se tortilla du mieux qu'il le pouvait pour pénétrer dans la cuisine du Reion en se disant qu'il était bien content que personne ne soit là pour admirer le spectacle. Ah si seulement il avait fait 10 cm de moins... Saleté de maison nipponne aux petites fenêtres !

Après avoir débarqué en un seul morceau dans la cuisine, Hippolyte remit correctement son long manteau noir fétiche et fila vers la chambre. En y réfléchissant un peu, le fait qu'il connaisse l'emplacement de la chambre de Jehan était un peu inquiétant et aurait pu être mal interprété dans d'autres circonstances. Il faudrait qu'il se souvienne de ne jamais mentionner ce détail.

▬ DEBOUT LA BELLE AU BOIS DORMANT ! Hurla-t-il en faisant glisser la porte de la chambre du noble avec tant d'enthousiasme qu'il faillit presque la casser. Dommage que Jehan n'habite pas dans une maison occidentale avec de vraies portes à enfoncer. Hé oui, Hippolyte rêvait d'un jour vraiment défoncer des portes comme un flamboyant McGyver mais ayant embrassé la profession d'huissier et non celle de policier les occasions pour lui étaient malheureusement fort rares.

Sans aucune pitié, il se jeta sur le dormeur - qui à ce moment précis ne dormait sûrement plus - et lui arracha sa couette avant de la jeter par terre et tant pis s'il était tout nu. Puis, il ouvrit grand la porte extérieure de la chambre qui donnait sur le jardin afin de laisser l'air et la lumière rentrer.

▬ Et dire que moi je suis debout depuis 6h du matin si c'est pas triste ça. Tsssss... Lâcha-t-il d'un ton désapprobateur en secouant la tête, les bras croisés. Bin quoi t'en fais une tête ! T'es pas content de me voir ? Et attention à ce que tu vas répondre, aujourd'hui je suis de bonne humeur mais ça pourrait bien ne pas durer.


Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jehan Oaken
Reion

avatar
Reion


Messages : 17
Date d'inscription : 25/07/2015
Pouvoir : Matérialisation de ses dessins
Fiche : ICI
Relations :
Classe : Reion
Pins : 31

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: La fausse perquisition [Jehan] Ven 7 Aoû - 11:35

Tout était calme, tranquille, parfait. Jehan pouvait dormir en paix, se reposer et rêver surtout. Là était son passe-temps favori, s’imaginer des paysages différents, des histoires, des aventures… Si bien que parfois il préférait rêver que revenir à la triste réalité de l’île.  En plus, il avait trouvé LA position confortable dans son lit, celle où on n’a jamais été aussi bien et dont on ne veut pas quitter.
Pour dire vrai, il ne dormait plus réellement, il somnolait. Il entendait les oiseaux chanter dans son jardin et pouvait imaginer le beau temps. Une journée bien tranquille et détendue en perspective, il n’avait pas l’intention de se lever avant quelques heures.
 
Mais tout ça, s’était avant qu’un intrus vienne le réveiller sauvagement ! D’un coup, les portes s’ouvrirent faisant sursauter le pauvre Reion. Et comme si ça ne suffisait pas, il fallait qu’on lui retire ses draps ?! Jehan cligna des yeux, presque choqué, en voyant son ami venir le traiter ainsi cruellement. Couché, immobile, il l’observa longuement. Comment était-il rentré ? Non.. Question bête… le connaissant, il avait juste trouvé un moment, c’est tout.
 
« …. »
 
Finalement, Jehan prit une mine blasée, boudeur. Il gonfla ses joues, attrapa d’une main son calepin qui trainait et utilisa ses capacités pour animer l’un de ses dessins. Et pas n’importe lequel, non ! De la feuille sortie une jeune femme attirante, aux formes généreuses et en maillot de bain. Celle-ci animée, Jehan la tira vers lui et l’utilisa comme coussin.
 
« Mariiaaa !! »
 
Fit-il en pleurnichant alors qu’il frotta sa tête contre sa poitrine avant de refermer les yeux prêts à se reposer ainsi. Franchement, il n’y avait pas mieux comme coussin, que demander de plus ?! Jehan en oublia presque la présence de son ami d’enfance… presque. Il rouvrit un œil avant de demander.
 
« Qu’est-ce que tu veux…. ? »
 

Ronchonna-t-il n’ayant jamais été du matin…. Ni de l’après-midi, m’enfin. Il détestait être réveillé ainsi et donc était toujours grognon au départ… il faut le comprendre ! Il était très bien seul dans ses rêves au milieu de sa chambre. Enfin, chambre… ce qui en restait car d’apparence, c’était un vrai bordel… une déchèterie presque ! Entre les vêtements qui traînaient partout et les déchets par-ci par-là… l’odeur de sa transpiration… aucune femme – réelle – n’aurait accepté de rentrer ici. Jehan avait de la chance d’avoir une telle capacité.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servant


Messages : 69
Date d'inscription : 30/06/2015
Pouvoir : Détecteur de mensonges
Fiche :
Classe : Servant
Pins : 91

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: La fausse perquisition [Jehan] Sam 15 Aoû - 15:42

Il y a des gens qui grandissent moins vite que d'autres. Ou qui deviennent moins vite chiants que les autres. Hippolyte avait toujours secrètement admiré cette capacité qu'avait Jehan de n'en faire qu'à sa tête. S'il voulait se lever à 15h, il pouvait le faire. Techniquement c'était pareil pour Hippolyte sauf qu'Hippolyte était incapable de rester au lit en sachant qu'il lui restait une montagne de choses à faire. Lui n'arrivait pas à se défaire de ses obligations avec la même aisance que Jehan. De ce côté-là, l'huissier reconnaissait que son ami était vachement fort pour faire la sourde oreille à ses responsabilités.

Levant les yeux au plafond et croisant les bras, visiblement habitué à ce genre de caprice grotesque, Hippolyte lâcha sur un ton désobligeant sans prêter attention à la prétendue Maria qui de toutes façons n'existait pas vraiment :

▬ Tu as une sale gueule le matin princesse. Grosse soirée hier ?

À la lueur du jour, il se rendit compte de l'état désastreux dans lequel était la chambre de Jehan. Des vêtements partout, des emballages de bouffe non jetés, des feuilles griffonnées par-ci par là, personne de censé ne voudrait vivre dans une telle déchetterie. S'il n'avait pas été si tristement habitué à un tel bordel il en serait presque dégoûté. Mais à vrai dire, Hippolyte avait vu pire. Écartant de la chaussure une chaussette orpheline, l'huissier s'assit au milieu du bazar ambiant et prit sa mallette sur ses genoux.

▬ Je viens casser la graine avec toi. Il y a un nouveau japonais à côté de chez toi, je me suis dit que c'était l'occasion de tester. Dépêche-toi j'ai rendez-vous cette aprem.

Ouvrant son sac, il sortit deux barquettes rondes sur lesquelles étaient marquées « Sushi Collins » dans une police calligraphiée style asiatique. Il en tendit une à Jehan et ouvrit la sienne découvrant un chirashi au saumon agrémenté de quelques graines de sésame, d'edamame et de morceaux d'avocats. Se rappelant qu'il était quand même dans une maison typée japonaise, il enleva ses mocassins en cuir noir qu'il posa entre deux crayons abandonnés.

▬ Bon alors ça avance ton manga ? Jetant un coup d'oeil réprobateur à la poitrine de Maria. Et range Maria. Pas de seins à table.


Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Jehan Oaken
Reion

avatar
Reion


Messages : 17
Date d'inscription : 25/07/2015
Pouvoir : Matérialisation de ses dessins
Fiche : ICI
Relations :
Classe : Reion
Pins : 31

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: La fausse perquisition [Jehan] Mer 2 Sep - 20:14

La chevelure totalement ébouriffée, les yeux brumeux, en vieux calçon et avec l’haleine pas fraîche, Jehan tenta tant bien que mal de suivre ce que lui voulait son vieil ami. Il n’était même plus surpris de le voir débarquer comme un voleur chez lui… C’était le genre de personne qui le connaissait trop bien pour avoir l’espoir qu’il se lève venir l’ouvrir la porte, quel qu’en soit la raison. Celle du genre semblait être un repas, d’habitude Jehan aurait sauté de joie ! Un repas, de la nourriture ! ça ne se refuse pas ! Mais du japonais comme tit-dej… Il avait connu mieux, il devait l’avoué.
 
Ce fut donc pas trop convaincu que Jehan attrapa les baguettes pour commencer à manger. Là était un des rares gestes qui montrait des restes de sa longue et digne éducation. En effet, sa famille l’avait habitué à manger toutes sortes de repas avec différentes manières et coutumes, dont les baguettes. De ce fait, malgré sa tenue qui laissait penser à un sans-abri, il tenait ses baguettes à la perfection et même avec une certaine élégance.
 
Alors que l’appétit commençait à le gagner aux premières bouchées, son ami le coupa à nouveau dans son élan lorsqu’il lui posa la question sur son travail. Jehan, avec des traces de son repas tout autour de sa bouche, s’arrêta net et se mit à regarder Hippo. Il venait de poser une question plus que tabou, mais le pire était qu’il l’avait sans doute fait exprès. Si son manga avançait ? Bien sûr que non ! Comment voulait-il qu’il avance alors qu’il traînait là à manger en sa compagnie ‘ ?! Il était drôle lui ! Le noble se mit donc à prendre une mine boudeuse et finit par continuer de manger en tournant le dos à ce dernier comme réponse. Au moins, elle lui semblait claire ! Non ?  Pour dire vrai, Jehan était bloqué sur un passage depuis quelques jours et n’arrivait donc à rien.
 
Il réagit cependant à nouveau lorsque l’usurier fit sa remarque sur Maria et sa poitrine s’approchant de la perfection, bah oui… il avait pas dessiné de la merde hein ! Bref, un sourire amusé s’étira de suite sur les lèvres de l’écrivain. Il tourna la tête pour voir son ami du coin de l’œil.
 
«     Haa ?»
 
Ricanant presque de manière malsaine, Jehan tira son calepin vers lui et activa à nouveau son pouvoir. A côté de la douche Maria, apparu un homme très bien construit et attirant avec comme seul vêtement un slip noir.
 
«     Tu préfères Marc peut-être ?! »
 
Jehan regarda son ami avec un énorme sourire provocateur tandis que ses deux créations s’approchaient dangereusement d’Hyppolyte.
 
«       Ou alors tu rêvais d’un tête à être avec moi <3 »
 

Ajouta-t-il taquin avant de savourer la réaction de son ami.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La fausse perquisition [Jehan]

Revenir en haut Aller en bas

La fausse perquisition [Jehan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Quartier ouest :: Les habitations :: Maison de Jehan Oaken-