top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

Déboires et aventures du chirurgien Raphaël Ose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Déboires et aventures du chirurgien Raphaël Ose Mar 30 Juin - 21:42




"J'ai faim." Constat clair et simple que fît Scathach au beau milieu de sa lecture. Il remonta dans la cuisine et chercha une quelconque trace de nourriture, rien. Le réfrigérateur expérimental était vide, les tiroirs aussi et pas le moindre fruit ou un quelconque bout de pain. Autant dire que le jeune homme se retrouva fort embêté. S'asseyant sur une chaise, il fit apparaître un clone comme à son habitude. Débattre avec lui-même était une bonne façon de trouver des solutions et deux cerveaux réfléchissent plus vite qu'un seul.
"-J'ai faim.
-Je sais.
-On va faire comment?
-On pourrait se manger.
-On en à déjà parlé. Jamais sauf en cas d'extrême urgence."

Oui, il avait déjà parlé de manger ses clones. Après tout, ils sont bien tangibles et ferait un excellent souper. Sauf que les Scathach étaient un petit peu réticent au concept d'auto-cannibalisme. C'est donc après mûre réflexion qu'il fût décrété qu'un Scathach ne servirait de repas qu'en cas d'extrême urgence.
"-On pourrait travailler.
-Où? On est des scientifiques, pas des manuels.
-On pourrait apprendre. Ça doit pas être sorcier de travailler à plusieurs.
-C'est fatiguant.
-...Tant pis. Il y a peut-être des labos. Ou des cliniques.
-Pas con. Ça nous permettrait de nous améliorer."

En effet, les dernières dissections ne furent pas vraiment concluantes. Scathach pouvait se faire la main sur des clones, mais il n'avait pas de manuels et manquait de pratique. Il connaissait la théorie, la place des artères, le fonctionnement du corps humain. Mais pour ce qui était de la pratique, il maniait le scalpel comme un boucher. 
"-Y'a pas un hôpital dans le centre-ville?
-Tu penses vraiment qu'ils nous embaucheront? On vit dans le quartier sud et on a pas franchement de famille pour montrer qu'on est quelqu'un de respectable.
-Si, on a Papa.
-C'est pas un argument, c'est même un problème. Tu penses qu'on peut arriver et dire "Bonjour je m'auto dissèque dans ma cave, embauchez-moi"?
-On peut mentir un peu."

Et c'est ainsi que Scathach, avec l'aide de sa propre personne, se bâtit une nouvelle identité. Aux yeux des membres du quartier nord, il serait Raphaël Ose, résidant au centre-ville. Les autres détails viendraient s'ajouter par la suite pour parfaire sa nouvelle identité mais un nom et un prénom devraient être assez pour le moment. Il sortit donc de chez lui, n'oubliant pas de verrouiller l'entrée et de baisser les volets et s'en alla. Il traversa la ville à pied, n'ayant pas assez d'argent pour prendre le métro et trop pressé pour prendre le risque de se faire contrôler en cas de fraude. Le trajet fût somme toute assez rapide et le nouveau Raphaël arriva devant la clinique. 
Il prit une grande inspiration au travers de son masque et entra dans la clinique, poussant les deux portes en même temps à la manière d'un cow-boy rentrant dans un saloon. Il enleva ses lunettes et les laissa tomber mollement, se posant autour de son coup à la manière d'un collier. Ses pupilles rouges prirent directement le comptoir comme cible et ses jambes se dirigèrent vers ledit comptoir. 
"-Bonjour."

Sa voix résonna dans le hall plein de monde et la réceptionniste se tourna vers lui, l'air agacé;

"-Si vous attendez pour un médecin, placez-vous sur le côté et attendez.
-Non, je ne viens pas pour ça. En vérité, je me demandais si vous cherchiez un chirurgien."

Le visage de la jeune femme changeât du tout au tout, passant de l'agacement au plus grand des étonnements. Les gens avaient du avoir la même réaction quand Jésus revint des morts. Elle recommença à parler, bafouillant un peu.

"-Oh... Euh, o-oui nous cherchons des gens qualifiés. Attendez un instant."

Elle se leva et se précipita à travers une porte, sûrement pour chercher un de ses supérieurs. Scathach attendit patiemment qu'elle revienne, trouvant que tout ceci était trop simple, mais assez satisfait pour ne pas s'en plaindre. elle revint quelques minutes avec un papier et un crayon;
"-Bon, signez ici et vous serez engagés.
-Si vite? 
-Ecoutez, nous avons un besoin désespéré de personnel, alors pas de formalités."

Le jeune homme remplit le formulaire et la réceptionniste lui indiqua quelle porte franchir pour rejoindre les vestiaires. Lorsqu'il passa le seuil de la porte, un homme à l'allure austère l'aborda.
"-Vous êtes le nouveau chirurgien c'est ça? James Ghreit, ravi de vous rencontrer.
-Effectivement. Je suis Raphaël Ose, le plaisir est réciproque, lui répondit-il alors qu'ils se serrèrent la main.
-On à un cas urgent, de quoi tester vos capacités monsieur Ose."

Raphaël enfila sa blouse et se dirigea vers la salle d’opération, écoutant ce que James avait à lui dire. L'homme avait une tige de métal plantée dans la hanche, un accident sur un chantier de construction. Il fallait faire attention à ne pas endommager de reins ou tout autre organe. Lorsqu'il arrivèrent devant la porte de la salle d'opération, Scathach lui demanda de rester dehors pendant qu'il opérait. Malgré de nombreuses protestations, il eut gain de cause et réussit à convaincre son interlocuteur de le laisser seul. 
Instantanément, un puis deux clones le secondèrent, eux aussi vêtus de blouses blanches. les trois pouvait travailler en parfaite harmonie et l'opération se passa sous silence. L'homme endormi par les effets des anesthésiants ne se réveilla pas et le docteur Ose commença son opération. La tige de métal fut retirée avec précaution et l'intérieur de la plaie fût lavée. Tout fût recousu et l'opération se termina. Les clones disparurent et le jeune homme victorieux sortit.
"-C'est fini, articula-t-il derrière son masque.
-Comment va le patient? demanda James très rapidement comme s'il n'avait jamais pensé que Scathach réussirait l'opération.
-Bien, il lui faudra seulement une bonne dose de repos."

James poussa un soupir de soulagement et appela des infirmières pour amener le patient dans sa chambre. Il le remercia, encore incrédule et s'en alla. Scathach s'assit et se mit à réfléchir. S'il arrivait à rester sous le couvert de sa fausse identité, peut-être pourrait-il se faire embaucher dans la clinique du quartier nord. Ils ne prenaient que les meilleurs, mais officier ici serait une bonne idée pour se faire un nom. En tout les cas, la suite du travail ne se fit pas attendre et on l'appelait déjà pour une nouvelle opération.
Revenir en haut Aller en bas

Déboires et aventures du chirurgien Raphaël Ose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Centre-Ville :: Hôpital-