top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi ! Jeu 25 Juin - 22:54

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi !
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
« Autant de sons nés du même instrument, autant de champignons nés d'une même humidité. »

C’était le jour de repos de Rüya qui devait s’occuper de sa propre maison puisque sa mère et son frère travaillaient. Elle ne fit pas une grasse matinée. Ah non elle n’avait pas le temps ! Le réveil sonna donc et elle ouvrit les volets. Il faisait très beau dehors. Pas un nuage dans ce ciel si bleu. Ce beau temps fit sourire la servante qui resta néanmoins en pyjama chez elle pour nettoyer. Bien sûr, elle en profita pour grignoter entre deux tâches ménagères, mettre la musique très forte et s’amuser seule chez elle. Que pouvait-elle de plus de toute façon ? D’ailleurs, en faisant la poussière dans la chambre de son frère, elle en profita pour aller voir sa bibliothèque et prit quelques livres. Oui elle lui piquait des livres sans le lui dire. Son frère le savait mais ne lui disait rien. Certes elle avait arrêté l’école tôt, mais elle restait très cultivée et instruite grâce aux livres que son frère avait.

Rüya finit par s’habiller simplement et sortit. Elle voulait en profiter pour voir des personnes, autre chose que du ménage et des bouquins. C’est vrai que ses amis étaient occupés dans leur école et à cette idée elle ne put s’empêcher de faire une grimace. C’était bien de temps en temps d’être seule. Au moins elle en profitait pour faire le point sur sa vie et là encore elle trouvait le même résultat : ennuyant. Depuis cette agression plus rien ne se passait dans sa vie. Tant mieux dans un sens ! Au moins elle avait son petit quotidien à elle, sa mère et son grand frère avec elle, un travail avec des patrons très sympathiques. Que pouvait-elle désirer de plus ? C’est comme si elle en demandait trop à la vie. Sauf que non. Elle ne savait tout simplement pas quoi faire pendant ses jours de repos puisque ses journées tombaient rarement en même temps que sa mère ou son frère.

Elle marchait sans trop savoir où est-ce qu’elle allait. La tête dans la lune, l’esprit dans un nuage et la voilà perdue en forêt. Enfin perdue … Elle ne cherchait pas vraiment la sortie en vérité, elle se contentait de marcher tout droit devant elle. Rüya n’avait pas peur de se faire agresser par un ours ou un loup, elle avait de quoi se défendre et là au moins personne ne pouvait le lui interdire. Ni son frère, ni sa mère et encore moins Jared, le reion qu’elle servait. D’ailleurs elle décida de s’entraîner, se mutilant le bout de son doigt pour faire sortir du sang. Elle le matérialisa en un petit couteau. Il était bien entendu rouge comme le sang. Elle pouvait créer des objets mais leur couleur ne changeait pas. Elle fit aussi un petit panier dans lequel elle décida d’y mettre toutes ses trouvailles : fruits, légumes. D’ailleurs, c’était la saison des champignons et il y en avait partout. Elle ne s’y connaissait pas en champignon. Son frère n’avait aucun bouquin dessus. Mais elle les lui montrerait, il devait savoir lesquels devaient être comestibles ou non.

Rüya se baladait donc en cueillant tout ce qui lui passait sous sa lame et ça l’amusait presque. Tout joyeuse, elle sifflotait même et sautillait comme une enfant un peu partout. Jusqu’à ce qu’elle entende un bruit. Brusquement elle s’arrêta, Rüya observa autour d’elle. Qu’est-ce que c’était ? Un homme ou une femme ? Un animal ?  Elle était sur ses gardes et n’aurait aucune pitié pour user de son arme.

« Qui est là ? Montrez-vous ! »

Elle avait une légère boule au ventre. L’idée de tomber sur quelqu’un de plus fort qu’elle et surtout de mauvais ne la rassurait pas du tout. Rüya fronça les sourcils alors que la chose ou la personne s’approchait lentement. La servante se cacha dernière un arbre histoire de se la jouer assassin, même si elle n’en était pas une. Elle observait autour d’elle et toujours rien. Elle devait prendre sur elle. Peut-être qu’elle s’imaginait tout simplement des choses. Et ça seule sa chance le lui dira. Rüya, es-tu chanceuse ou non ? Elle avait même oublié son panier avec ses champignons au sol à l’idée de se cacher. Tant pis, elle ne le vit qu’après mais elle ne pouvait pas faire demi-tour. Au pire, ça servira d’appât et elle pourra courir plus loin si c’est un animal sauvage qui s’approche. Elle espérait qu’elle ne se faisait que des films. Que des films Rüya. Que des films. Elle souffla un coup pour se calmer. Rüya se disait simplement qu’elle paniquait pour rien.

Revenir en haut Aller en bas
» Jeremiah Crane
Tenancier du Café du Sentier Perdu

avatar
Tenancier du Café du Sentier Perdu


Messages : 126
Date d'inscription : 29/03/2015
Pins : 359

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi ! Sam 27 Juin - 0:52

Enfin ! Deux jours de repos d'affilés, peut être même trois s'il arrive vers 9h comme une fleur le lendemain. Il se fera peut être un peu disputé mais bon, il survivrait ... Cela faisait un petit moment que ce Jérémiah attendant l'opportunité de faire une bonne balade à l'ancienne de quelques jours. Et c'est ainsi que ce grand gamin souriant se mit en quête de quelques cueillettes de vêtements. Il mit tout cela dans un vieux sac marron qui avait vu le temps passer et avait tenu pour le mieux. Celui-ci grinça légèrement quand le jeune homme avait réussi à lui faire avaler son bazar. Et qu'est ce que c'est que tout ce bazar me demanderez vous ? Et bien, et bien : déjà des vêtements de rechange car il reste quelqu'un de civilisé. Des provisions pour le trajet jusqu'au village, du bois et du matériel pour tailler du bois (et oui cela ne s'invente pas) enfin que quelques affaires personnels comportant des herbes de son effet personnel, en plus de pommes de tout à l'heure ainsi que deux grandes bouteilles remplis d'eau. Tout cela bien rangé et bien serré avec les lanières en cuir, il se mit en route dès le petit matin.

La ville s'éveillait doucement sous la douce lumière rouge-orangé du matin. Le temps resté frais le matin, la plupart des âmes croisées portaient déjà un gilet. Le temps allait sûrement rapidement se réchauffé à mesure que le soleil allait monter. Sa première journée, Jérémiah comptait juste vagabondé par la où ses pas le menait. C'est comme ça qu'il finit par arriver près de l'océan et ses vents salées. Il s'installa sur un rocher, à la limite du sable, des galets et de la terre. De ce spot, il avait une belle vue sur le panoramique. S'il y avait bien quelques choses qu'il aimerait faire un de ces jours, c'était d'aller sur l'eau et de voguer tranquillement. Cependant, il n'avait jamais pu le faire, les bateaux et lui c'était compliqué. Il y avait toujours eu une raison qui l'avait contrarié dans son projet. Un jour, il irait se construire une petite voile et irait passé une après midi en mer. Mais encore une fois, il n'avait pas encore les compétences de bricolage pour cela... Un jour sûrement ...

Vers midi, date pour laquelle son ventre choisi de se réveiller, il décidé de partir en direction du village, une pomme à la main. La route fut sans problème jusqu'à un petit restaurant où Jérémiah se posa, commanda à manger puis se mit à lire tranquillement. Le temps commençait déjà à se réchauffait. Et tel un chat, il se prélassa paisiblement sur la terrasse avec un thé et un lire après avoir manger. Ce n'est quand milieu d'après midi qu'il se décida de continuer son petit chemin. Un petit tour vers la forêt ne lui ferait pas de mal. Le soleil était encore haut, il aurait le temps de faire l'allez-retour avant le soir. Il avait un ami dans le village qui lui avait promis une soirée tranquille musique et alcool, et il comptait bien y être en revenant.

Au bout d'une heure ou deux, le preux voyageur, après cette cassé la gueule avec dignité et grâce avait déjà fait un bout de chemin dans le forêt. Cela résultait en une blessure peu grave sur la pommette, de la terre sur son pantalon de voyage et pas mal de feuille emmêlé dans ses cheveux. Alors qu'il faisait une pause, une bouteille d'eau, qu'il avait refroidi à l'instant, à la main une voix retentit au loin. Suivit de bruit de courses caractéristiques. Intrigué, il s'y dirigea. Après avoir pris une grosse goulée d'eau froide et de l'avoir rangé dans son sac, chacun ses priorités. La personne n'était pas très loin, à peine quelques minutes de marches. Jérémiah s'approcha tout naturellement. Malgré sa chute, il était très habitué à se déplacer en milieu végétal, et inconsciemment il évitait de faire du bruit. Sûrement pour ne pas déranger la nature aux alentours. C'est ainsi qu'il allait se diriger vers la jeune femme arrêté et lui dire un "Bonjour" franc et amicale quand il serra arrivé peu loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi ! Lun 29 Juin - 19:55

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi !
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
« Autant de sons nés du même instrument, autant de champignons nés d'une même humidité. »

Le stress encore et toujours. Elle aurait pu tenir longtemps comme ça. Surtout que son stress augmentait au fur et à mesure des pas. Plus les bruits approchaient et plus elle essayait de se faire toute petite derrière cette arbre. Rüya finit par jeter un simple coup d’œil et elle vit … Quelqu’un. Quelqu’un qui était comme elle, en train de se balader ou alors perdu. Elle avait eu le droit à des salutations plutôt amicales et cela la rassurait, la mettant rapidement à l’aise. Elle sortit de sa cachette en soupirant, relâchant tout  ce stress inutile et baissait même son arme. Elle ne s’en méfiait pas, du moins pour l’instant. La jeune servante récupéra son panier plein de champignons et salua chaleureusement cet homme à son tour.

Rüya gardait une certaine distance entre eux. Ils ne se connaissaient pas. La servante se méfiait légèrement, mais pas assez pour lui mettre son couteau sous la gorge. De toute façon qu’est-ce qu’un si petit couteau pouvait lui faire ? Elle était rassurée de voir que c’était un homme qui avait l’air plutôt calme à la place d’un bandit ou autre. De toute façon elle n’avait rien de précieux sur elle, il ne pouvait pas lui voler quoi que ce soit. Elle réfléchissait beaucoup, peut-être même un peu trop sur le coup.

« Vous êtes perdus ? »

Elle le vouvoyait. Rüya ne connaissait pas son âge après tout et ils n’étaient pas amis. Ce vouvoiement marquait beaucoup la distance qu’elle avait placée entre eux. Néanmoins elle lui afficha un petit sourire. Elle ne voulait pas non plus passer pour une dépressive ou autre. Elle était de bon poil ce jour-là après tout. Après savoir s’il était réellement perdu ou non était une autre histoire … Après tout elle-même ne connaissait pas la route pour rentrer chez elle et pour l’instant faut avouer qu’elle s’en fichait pas mal. Perdue ou non elle retrouverait sa route et elle avait même de quoi manger. Même si elle ne savait pas quel type de champignon elle avait dans son panier. D’ailleurs, il était bien remplit soit dit en passant.

« Oh et excusez mon comportement de tout à l’heure, je n’ai pas pour habitude de me comporter ainsi. Mais là en forêt c’est … spécial. »

Rüya ne trouvait pas ses mots sur le coup. Son comportement n’était pas spécial, il était plus … puéril ? Sauf si on prend en compte le fait qu’une fille seule risque sa peau en forêt. Et qu’elle était parano même si ce n’était pas dans le genre de la servante. Surtout que là elle avait un langage très soutenu. Comme si elle était au travail alors que non. Question d’habitude désormais, sa façon de parler était un peu trop polie, du moins pour l’instant. Après tout elle ne lui montrait que la face gentille de sa personnalité.

Suite à cela, Rüya se déplaçait et commença à faire sa route. Non pas qu’elle le snobait, elle ne s’éloignait pas vraiment de lui. Juste qu’elle cherchait la route en fait. Elle lui fit signe de le suivre. Au moins s’ils se perdent, ils se perdent à deux ! Du moins elle essayait de se rassurer ainsi. Surtout qu’elle commençait à avoir un petit creux. Depuis combien de temps elle n’avait pas mangé ? Elle n’avait pas du manger assez pour midi. Suite à quelques gargouillements, elle ne put s’empêcher de faire une grimace en gonflant ses joues. Sale ventre pas discret va !

« Je ne trouve plus le bon chemin. »

Elle dit ça avec ayant un air blasé sur le visage. Oui Rüya est une fille très, mais vraiment expressive parfois. Mettant son couteau dans son panier qu’elle avait en main, elle s’arrêta brusquement et essaya de réfléchir pour se souvenir de son chemin. La servante faisait comme beaucoup de personnes, une chose inutile soit dit en passant : se souvenir de la route prise pour la reprendre à nouveau. C’est comme quand on perd les clés vous savez ? Bah là c’était avec le chemin à prendre. Du coup elle essayait de se souvenir de son chemin pour venir là. Mais elle avait un énorme souci. Lequel ? Elle n’avait pas marqué son chemin et les arbres dans cette forêt se ressemblaient tous ! Pauvre Rüya … Ou alors elle était bête sur le coup. Du moins c’est comme ça qu’elle se sentit à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
» Jeremiah Crane
Tenancier du Café du Sentier Perdu

avatar
Tenancier du Café du Sentier Perdu


Messages : 126
Date d'inscription : 29/03/2015
Pins : 359

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi ! Mar 1 Sep - 22:07

La jeune femme en face de lui semblait à peu près souriante, peu aggrésive de visuel en tout cas. Celle-ci aurait pu être apeuré par la présence d'un étranger. Jérémiah aussi ceci dit. Des histoires glauques couraient souvent sur l'île, après tout, l'endroit n'était pas des plus sûres. De violents affrontements avaient déjà eu lieu, et cela continuait assez régulièrement. Il y a pas longtemps, des cadavres avaient été retrouvé près de son lieu de travail. Ils avait été laissé sanglants, probablement une dispute d'ivrognes, les journaux avait pris rapidement l'affaire avant de laisser passer pour un autre sujet sensible. Jérémiah lui aussi aurait du s'en inquiéter, mais son esprit joyeux et insouciant n'avait même pas fait le rapprochement entre ces actes et une personne réelle. Pour lui, ces personnes ressemblaient plus à des monstres ou des Réons maléfiques. Un jour ce manque de préjugés finirait par le perdre mais pour le moment c'était à lui de répondre.

« Vous êtes perdus ? »
Non, je profite juste du beau temps pour une ballade. Je passais la par hasard et vous ?

Il lui répondit avec la même politesse ou le même tact, même si cette forme de discussion ne lui était pas familier. Son visage était souriant, ouvert, quelques traces de poussières de la route et de la chute traînait encore sur sa joue et ses cheveux étaient plus emmêlé mais il restait le même dehors que dans son café.

« Oh et excusez mon comportement de tout à l’heure, je n’ai pas pour habitude de me comporter ainsi. Mais là en forêt c’est … spécial. »

Marquant son étonnement, Jérémiah en demanda la raison. Celle-ci rajouta rapidement qu'elle était aussi perdue.

"Cela dépend beaucoup de l'endroit où tu veux aller." Comme dirait Chester. Je peut t'aider si tu veux ?

Jérémiah n'avait pas grand chose à faire que se balader. Après tout, c'était sa journée libre. Il n'avait qu'à repartir ailleurs ensuite s'il lui restait encore du temps.

Hors RP : Désolé du retard :(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi !

Revenir en haut Aller en bas

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Extérieur de la ville :: La Forêt-