top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Sam 6 Juin - 14:59


 ❝On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence❞

feat. Svetlana.



Il fait déjà presque nuit alors que je viens de finir ce que je devais faire. Je soupire et fais craquer mes doigts à plusieurs reprises, m'affalant dans mon fauteuil et profitant quelques instants de ce travail fini. Maintenant, je suis tranquille pour cette soirée. Après avoir fait bouger mes épaules et mon dos afin de le détendre, je me relève et me dirige vers le balcon. Les étoiles commencent à perler dans le ciel noir et dégagé alors que la lune pointe le bout de son nez. Je souris et lance un regard aux jardins. C'est silencieux au possible, les oiseaux se sont tu il y a déjà plus d'une heure et les éventuels jardiniers ont déjà fini leur travail depuis la fin d'après midi. C'est calme. Reposant. Surtout que l'air est doux et qu'un léger vent frais évite les sensations étouffantes allant de paire avec ces débuts de chaleurs. Je me retourne et jette un regard à l'horloge. Abraham n'est pas prêt d'arriver, ce soir encore il avait pas mal de choses à régler. Mon lit est là, ouvert et me semble n'attendre que moi mais Morphée lui n'est pas au rendez vous.

Je décide d'enfiler l'une de mes capes et de me carapater aux alentours. Peut-être juste dans le parc du château ou peut-être en ville. J'irai bien faire un tour à la plage d'ailleurs. Le sable fin de la région est particulièrement agréable pour y marcher en fin de journée. Ou pourquoi pas aller boire un verre en ville ? Cette idée est vite abandonnée, je n'ai pas plus envie que ça de me mêler à la foule. Un drôle de sentiment est enfouie en moi et je me sens étrange. Un peu vide, un peu inutile. C'est bête à dire alors que d'habitude je suis sûre de moi et confiante, ce soir c'est un peu différent. J'ai vraiment envie de me changer les idées.

En deux pas, j'arrive dans mon dressing et quitte ma robe pour quelque chose de plus soft, de plus passe partout. Une robe noire, fine, avec quelques broderies et détails rouges et surtout : une longue cape qui me tombe sur les yeux quand je la relève. Ce que j'adore particulièrement sur cette dernière, c'est la taille de ses manches. C'est bien, je m'y sens à l'aise, j'ai l'impression de ne pas être serrée, pas être dérangée par le tissus. Je me dirige rapidement vers mon bureau, attrape une photo pliée en quatre et une lettre pliée elle aussi en tout petit avant de glisser le tout dans l'une de mes manches.

Le plus discrètement possible, je quitte la chambre royale pour me diriger dans un des couloirs du manoir. Il est grand mais je connais tous les recoins possibles et utiles à une éventuelle escapade. J'erre silencieusement dans les couloirs alors que je défais du bout des doigts la tresse qui m'a serré les cheveux toute la journée. Qu'est ce que ça fait du bien quand on l'enlève. J'agite ma masse noire alors que j'arrive enfin au bout du tressage.

Je décide de passer par l'allée qui longe les jardins. Notre chambre est dans un des étage les plus haut du manoir alors j'ai pas mal de marche à dévaler avant d'enfin arriver sur le chemin. Mais à cette heure là, je suppose qu'il y a encore quelques employés qui quittent tout juste leurs postes alors je préfère éviter cette direction. J'hésite. M'arrête et réfléchis.

Le toit du manoir. Cette idée s'illumine comme une évidence. C'est un endroit particulièrement désert, les employés n'ont pas l'autorisation de s'y rendre et les portes sont très souvent fermées à clef. De là haut, y a moyen d'avoir accès à des escaliers en colimaçons qui descendent jusqu'à l'extérieur. Cachés dans un coin du toit, il faut connaître leur existence sinon c'est presque impossible de les deviner. D'un pas rapide mais discret au possible, je me dirige vers le dernier étage du manoir avant de pousser la porte qui me sépare du toit. La porte est lourde et bruyante.

Le vent souffle sur ma peau alors que l'issue se referme derrière moi. Je m'approche des rebords du toit et lance un regard au jardin. Complètement vide et silencieux. Après avoir ouvert la trape, Je souris et enjambe ce petit muret qui me sépare du vide. Mes pieds pendent dans le vide alors que mes doigts serrent la pierre humide sur laquelle je me suis assise. Je souris, cape sur les yeux alors que le vent s'engouffre dans cette dernière ainsi que dans mes manches. Mes doigts caressent le papier abimé de la lettre et la texture vieille de la photographie.

De longues minutes passent ainsi jusqu'à ce que la bruyante porte brise le silence. Je fronce un sourcil, serre ces deux morceaux de papiers entre mes doigts et commence déjà à essayer de trouver une farandole d'éventuelles raisons, prétextes, excuses à ma présence ici. La porte est à plusieurs mètres derrière moi, la trape qui mène à l'extérieur elle est juste à côté de moi et déjà ouverte. Aucune chance que l'intrus n'est vu mon visage, l'idée de me carapater discrètement par cette seconde issue me traverse l'esprit mais le drôle de sentiment au fond de moi me pèse étrangement. Tant pis si je dois trouver une justification quelconque mais je n'ai pas envie de déguerpir comme un voleur ce soir. Je soupire et entends la porte d'entrée se refermer bruyamment.



@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Mar 9 Juin - 13:47

La journée de Svetlana touchait à sa fin. Dans ses occupations, il fallait qu'elle trouve le temps de rester assez souvent au Manoir lorsque Lysander y était… Sinon, son père lui glissait à l'oreille que peut-être, malgré ses années de services, elle n'était pas la personne adaptée pour ce qu'il demandait. L'homme était loin de se douter à quel point il avait tord, mais ça n'était pas à elle de le lui démontrer. Ca viendrait naturellement au bout d'un moment.

N'empêche qu'en attendant, elle devait garder certaines apparences et habitudes pour satisfaire le vieux schnock… Heureusement, son Reion était compréhensif et laxiste sur ce point-là, et Svetlana était encore libre d'occuper son temps au Manoir comme elle le souhaitait. Ainsi s'était-elle enfermée à la bibliothèque familiale avec Lysander, la russe et le gamin, tout deux penchés sur leurs bouquins. Lui, plongé dans ses études, et elle… Elle n'étudiait rien, mais sa passion et sa curiosité dévorante pour les avancées de la science pour la génétique lui conféraient un hobbie compatible à son devoir de veiller sur le Fawkes pendant qu'il planchait. Les curieux avaient donc pu les trouver tous les deux le nez dans des bouquins, quasiment toute la journée, confortablement installés, une tasse de thé chacun posée à leurs côtés.

Et les heures avaient défilées jusqu'à cet instant… L'instant où Lysander, après un bref coup d'oeil à sa montre, lui avait signalé qu'elle pouvait partir, si elle le désirait. Ce à quoi Svetlana avait répondu par un coup d'oeil, et un vague hochement de tête ; elle avait tout de même lâché un « Essaye de sortir de là avant demain quand même » à son boss pendant qu'elle sortait, enfilant une veste en cuir rouge au passage. C'était qu'elle le connaissait, et elle savait qu'il avait tendance à se laisser aller, et ne pas sortir de la pièce, quitte à oublier de manger et de dormir. Oui, ils avaient un fonctionnement assez particulier, mais leur relation était un engrenage parfaitement huilé, qui tournait sans accroc – ou très rarement, disons.

Une fois congédiée, Svetlana réalisa qu'elle n'avait pas envie de partir tout de suite ; elle avait encore à la main l'article qu'elle lisait à ce moment-là, et elle serait bien partie se replonger dedans le plus vite possible. Passion maladive, j'vous dis.
Mais elle n'allait pas se balader sans but et le nez dans un papier dans le Manoir ; il lui fallait un endroit où se poser, un endroit où on ne lui ferait pas remarquer qu'elle n'était pas à sa place. Rentrer n'était même pas envisageable, elle mettrait trop de temps et aurait besoin de tout relire.

Cela lui laissait une option : monter sur le toit. En général, c'était là qu'elle allait pour fumer ses clopes tranquillement, car fumer dans l'enceinte du manoir, même dans les jardins, lui attirait des emmerdes à chaque fois. En temps normal elle s'en serait foutu, mais elle était en terrain Fawkes, et cela tenait plus de la survie de se tenir à une règle stupide qu'à autre chose. Y'avait qu'à entendre les rumeurs assez inquiétantes sur le traitement de certains des serviteurs, et l'attitude qu'on déployait envers les Servantes… Encore, pour elle, ça allait, elle ne se coltinait que les « ah, voilà la lesbienne ! » et autres charmantes remarques, mais les plus féminines de sa caste s'en prenait bien plus dans la tronche qu'elle… Aucun honneur !

Enfin bref… Svetlana se dirigea donc vers le toit, ses papiers à la main. Oh, normalement, l'accès est interdit aux employés… Mais elle n'était pas une employée du manoir : elle était au service direct d'un Fawkes, ce qui lui donnait malgré tout quelques droits supplémentaires par rapport aux autres. Quelques domestiques lui lancèrent des regards désapprobateurs au passage, sans que cela ne la touche. Elle était libre de faire ce qu'elle voulait, libre à eux de la haïr pour cela ; elle n'allait pas s'arrêter de vivre pour autant.
Enfin Svetlana atteignit le dernier étage, et put pousser la porte qui menait au toit. Enfin, porte… On pouvait également l'appeler « trappe » sans que cela ne soit choquant, vu son état et son âge.

La porte émit un grincement à réveiller les morts, ce qui arracha une grimace à la Linder, qui prit soin tout de même de la refermer sans la claquer derrière elle. Une légère pointe de vent fit voleter sa mèche devant ses yeux, et elle la repoussa derrière son oreille d'un geste impatient ; elle se tournait vers le bord, prête à prendre sa place habituelle – les pieds dans le vide, à contempler le rebord – quand elle vit une silhouette encapuchonnée qui lui tournait le dos à l'emplacement dit. Peu habituée à une autre présence que la sienne sur les lieux mais pas plus gênée que cela, Svetlana sortit son paquet de cigarettes, après avoir coincé ses papiers sous son bras.
« Ca vous dérange si je fume? » demanda-t-elle plus pour la forme que par réel souci de ne pas gêner, puisqu'elle avait déjà calé une clope derrière son oreille et qu'elle était à la présent à la recherche de son briquet.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Jeu 11 Juin - 13:25


 ❝On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence❞

feat. Svetlana.



Le son de la porte, qui semble hurler de douleur à chaque fois que quelqu'un a le malheur de l'ouvrir ou de la ferme, me tire de mes pensées. Sourcils froncés, doigts serrés sur le papier, je reste immobile et j'attends. Dans ma tête je fais défiler les différentes personnes qui auraient pu avoir l'idée farfelue d'utiliser le toit comme un endroit où aller en fin de journée. Le roi peut-être ? Je sais qu'il apprécie la nature, qu'il sait que j'aime les endroits étranges et la hauteur alors peut-être a t-il trouvé du temps à la fin de sa réunion et qu'il me cherche ? Je balaie rapidement cette idée, me doutant bien qu'il finira encore ses débats à pas d'heure avant de venir se glisser dans les draps comme une ombre désolée. Je fais défiler les différents membres de la famille royale, éliminant la plupart pour toutes sortes de raisons.

Derrière moi, j'entends des légers bruits de pas. Du papier que l'on serre, peut-être que l'on froisse. Enfin une voix pour m'éclairer dans mes interrogations. Une femme déjà, à coup sûr, malgré la demande de pouvoir cloper. Pas totalement sûre de moi mais j'ai l'impression de reconnaître Svetlana, la servante de Lysander.  Grande et d'allure assez masculine, je sais que je l'ai déjà croisé plusieurs fois dans les couloirs du manoir sans vraiment lui avoir déjà parlé. Par contre c'est sa voix que j'ai déjà entendu plusieurs fois. Toujours sans me retourner, je fouille à l'intérieur de ma manche dans le but d'essayer de trouver mon zippo mais sans succès. J'ai sûrement du le laisser dans la chambre. Je ferme les yeux alors que la jeune femme se positionne à ma gauche.

— Non, pas de soucis.

Dans ma tête, des tas de souvenirs s'entrechoquent devant mes paupières. Mauvaise idée. J'ouvre grand les yeux et balaie les arbres. Instinctivement, je fais apparaitre un petit oiseau au creux de mes mains, une petite pie qui avance sur mes doigts, sur ma robe puis sur la pierre froide du manoir. Je ne la quitte pas du regard et je souris, doucement.

J'hésite quelques instants à prendre la parole, à vrai dire, je n'sais pas vraiment quoi dire. Ça m'interpelle de la croiser ici mais je n'imagine pas vraiment commencer la conversation par un aussi grand cliché. Hey j'ai l'impression de vous avez déjà vu quelque part... Vous venez souvent par ici ? Un clin d'oeil, un coup de coude et un sourire d'andouille aussi ? Mon regard s'arrête dans la fumée de la cigarette qu'elle vient d'allumer et qui se fait emporter par la légère brise. Ça fait bien longtemps que je n'ai plus fumé d'ailleurs. Je n'ai jamais vraiment fumé régulièrement, de temps en temps plutôt, quand j'en trouve l'occasion et l'envie.

Je tourne légèrement mon visage dans sa direction et observe le foyer brulant de sa cigarette. J'hésite quelques instants, aurai presque envie de lui demander la permission de pouvoir tirer mais me ravise et me motive à plutôt lui demander une cigarette entière, si déjà...

— Puis-je vous en demander une ?

Je lance un regard à la petite Pie blanche et noire qui sautille de centimètre en centimètre sur la pierre. Plus elle s'approche du bord, plus ses plumes blanches s'assombrissent et alors qu'elle arrive devant le vide, le plumage de l'oiseau est complètement terne. La voilà qui se laisse avancer encore un peu jusqu'à tomber du haut du toit. Après quelques centimètres de chute, l'illusion de l'oiseau semble disparaitre dans un étrange voile sombre. En même temps que lui, la sensation de chute me parcourt le corps et m'arrache un frisson.

— Vous venez souvent lire ici ?

@Eques sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Jeu 25 Juin - 16:31

On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence...
Svetlana Linder & Elizabeth Fawkes
Son interlocutrice – car une fois de plus, l'instinct de Svetlana ne l'avait pas trompée – lui répondit qu'il n'y avait aucun inconvénient à ce qu'elle fume en sa présence ; de toutes façons, Svetlana ne se serait pas arrêtée à un refus, mais ça facilitait toujours la chose d'avoir l'accord de la personne en face. Elle était en train d'allumer sa clope donc quand la femme répondit, et elle ne lâcha pour toute réponse que sa première bouffée. Elle n'avait jusque là pas réalisé à quel point son corps était en manque de nicotine. Une vraie saloperie, elle devrait penser à arrêter un jour si elle voulait perfectionner son entraînement…
Mais comme elle se débrouillait pour le moment assez bien, elle décida qu'elle ne le ferait pas dans l'immédiat.

Sans faire plus attention que cela à son interlocutrice, Svetlana s'installa donc. Plutôt que de se mettre sur le rebord, elle préféra s'asseoir et s'adosser sur le toit. Là, elle reprit ses feuilles et entreprit de se replonger dans sa lecture. Si il y avait bien une chose qu'elle détestait, c'était de devoir s'interrompre en plein paragraphe en pleine lecture. Il lui fallut quelques secondes avant de se remettre dedans, et il lui faudrait encore plus de temps pour retrouver son état de concentration initial. Foutu Fawkes.

Et cette concentration ne serait pas pour ce voir, visiblement. L'inconnue au bataillon reprit la parole, lui demandant une clope. En haussant les épaules et attardant quelques secondes son regard sur sa feuille – le temps de finir de lire sa phrase – Svetlana leva enfin le regard sur le visage de cette inconnue. Ah. C'était donc la Reine. Elle aurait dut la reconnaître à son timbre de voix, après tout elles s'étaient déjà croisées, et Svetlana avait déjà assisté à quelques audiences. Mais il était si inattendu de la voir ici, comme la Reion normale qu'elle était, qu'elle n'avait pas fait le rapprochement. La stupéfaction s'étala une fraction de seconde sur le visage de la russe avant qu'elle ne reprenne ses esprits et tendit son paquet et son briquet à la Reine Suprême.

« Votre Majesté. » salua sobrement la russe, avec un léger sourire en coin. La rencontre était des plus inattendues, et en bon sujet, Svetlana ne reporta pas son attention sur ses papiers. Le fait de voir la Reine des Reines fumer devant elle, quand elle devait garder une image immaculée devant tout son peuple, était des plus divertissant ; néanmoins, elle ne tombait pas dans le jugement. Non, c'était tout simplement qu'elle s'était représentée la Reine en privé comme elle apparaissait en public. Et puis ne nous mentons pas, c'était une occasion inespérée d'en apprendre plus sur la famille royale, directement depuis la source.

«  C'est marrant, on ne vous imaginait pas fumer. Je suis Svetlana Linder, Servante de Lord Lysander Fawkes. » ajouta-t-elle par respect du protocole – après tout, elle était effectivement sujet de cette femme, et si elle devait entendre des présentations à la chaîne à longueur de journée, c'était le devoir de la russe de respecter une certaine politesse et une certaine distance envers la Reine. Elle n'enviait en rien le sort de cette dernière. La Royauté lui avait toujours apparu comme étant une prison dorée, et cette opinion s'était renforcée lorsqu'elle était entrée au service de Lysander. Ces politesses n'empêchèrent pas Svetlana de ne pas se départir de ce fameux sourire espiègle, ni de l'infime sarcasme dans sa voix – impossible à faire, ils faisaient tout autant partie d'elle que sa fameuse mèche rouge.

La Reine lui demanda ensuite si elle venait souvent par ici. La remarque typique d'un mauvais film, pensa la jeune russe – gardant évidemment une telle pensée pour elle.
« C'est l'endroit le plus calme du château que j'ai trouvé à part la bibliothèque, et Lord Lysander vient juste de me libérer de ma journée. » répondit-elle avec sobriété mais sincérité, penchant légèrement la tête sur le côté dans l'attente de la réaction – et possiblement de plus de paroles – de la Reine Elizabeth.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Ven 3 Juil - 17:21


 ❝On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence❞

feat. Svetlana.



Quelques secondes d'un mélange de surprise et d'étonnement se laisse voir sur le visage de la jeune russe lorsque celle ci reconnu mon identité. Un léger sourire en coin se dessine sur le mien alors qu'elle fait disparaitre cet étonnement. Respect du protocole habituel, la servante de Lysander se présenta après m'avoir salué. Pour être honnête, encore aujourd'hui j'ai du mal à m'habituer à ces "Majesté" et ces politesses à rallonge plus compliquées que sincère. C'est sûrement l'une des choses qui me manque le plus dans ma vie d'avant. Non pas que je n'apprécie pas le fait d'être l'épouse du roi Abraham, mais juste que parfois, je préfèrerai que la sincérité passe avant les formes de politesses obligatoires apprises par coeur. Mais je pense que beaucoup de nobles n'apprécieraient pas ce qu'ils jugeraient comme un manque de respect.

La remarque de la brune à la mèche rouge quant au fait qu'elle ne m'imagine pas fumer m'arrache un sourire. C'est vrai qu'en société et que même en général, personne ne m'a jamais vu avec une cigarette. Je pense que beaucoup seraient étonnés de connaître Abraham et moi même dans notre vie privée. Nous sommes moins "précieux" moins... Faux ? Juste normaux en fait. On laisse de côté les positions adéquates, le fait de se tenir bien droit, de sortir le petit doigt, de croiser les jambes de telle façon et de s'essuyer la bouche de telle sorte. En privée, c'est plus familial. C'est assis en tailleur sur le lit, c'est affalé, c'est juste la vraie vie.

Et pour répondre à sa remarque, je laisse s'échapper un petit rire amusé et hausse légèrement les sourcils. En même temps, je balance mes jambes dans le vide alors que mon regard s'attarde sur les papiers que lit la grande russe. Je pose mes yeux sur son visage avant de prendre la parole.

- Les comportements sont bien différents quand nous ne sommes pas entourés et que l'on se défait de nos obligations...

L'oiseau noir s'évapore alors que je reprends de suite la parole pour lui poser une question. Question typique des vieux films d'horreur peut-être, celle que l'on susurre quelques secondes avant que le drame se produise et que la musique s'accélère. Pourtant, là, pas de coup fourré. Juste une question maladroite, juste peut-être une flemme de réfléchir plus longtemps à comment tourner la phrase de façon à ce qu'elle ne soit pas prise ou comprise de travers. Sa réponse ne se fit d'ailleurs pas attendre et Linder m'explique que Lysander venait de la libérer alors qu'elle cherchait un coin tranquille. J'hoche la tête comme pour approuver sa réponse. Enfin, pas réellement approuver, juste pour montrer que je suis d'accord, ce coin est particulièrement paisible. Mais à observer le visage de mon interlocutrice, légèrement penché sur le côté comme dans l'attente d'une réaction ou de paroles, je tourne mon visage en direction des jardins du manoir.

- C'est vrai qu'après une journée au manoir, un coin de tranquillité fait toujours du bien. Juste histoire de s'éloigner un peu de l'ambiance générale...

Je laisse quelques secondes planer. Je ne m'étends jamais sur ce sujet, j'en avais déjà brièvement parlé à Lysander lors d'une rencontre hors de la ville, mais je me débrouille toujours pour voiler le fond de ma pensée. Sérieusement, vous voyez la Reine vous déballer que "Pfoah, l'ambiance au manoir est gavée lourde et les gens... Seriously, ils sont trop relou et mytho" ? C'est pas exactement comme ça que je le pense, ni que je le vois, mais ma véritable pensée n'est quand même pas trop loin. Je secoue la tête comme pour faire sortir ces idées et me retourne vers l'immigrée russe* et repris la parole rapidement.

- Servante de Lysander ? Vous êtes bien tombée, c'est quelqu'un d'agréable dans la famille Fawkes.

Et voici voilà un changement de sujet tout en douceur qui l'amènera peut-être à parler un peu de Lysander ou de son métier de servante sans lui laisser trop de souvenir de ma dernière phrase.


*J'SUIS DÉSOLÉE, LES SYNONYMES SE COMPLIQUAIENT LÀÀÀ

_________________


Dernière édition par Elizabeth Fawkes le Mar 21 Juil - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Mar 21 Juil - 11:27

On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence...
Svetlana Linder & Elizabeth Fawkes
Malgré la découverte de l'identité de son interlocutrice, l'attitude de Svetlana reste fidèle à elle-même. Toujours adossée au toit, elle tire négligemment sur sa clope, souffle la fumée entre ses dents alors qu'elle sourit toujours d'un air de brigand à la monarque, qui elle-même se sert dans son paquet, et Svetlana fait voler son briquet jusqu'à la Fawkes. Serviable et Servante jusqu'au bout des ongles.

Elle sent l'étonnement de la Reine quant à sa remarque, sent aussi que cela l'amuse. Elle sent que la Reine en dit beaucoup plus long dans cette petite phrase anodine et presque philosophe qu'elle ne le laisse entendre. "Ca me casse les ovaires de devoir jouer à la reine toute la journée mais bon, c'est mon fardeau, c'est comme ça". Et Svetlana se rend compte alors que leur entreprise avec Lysander va bousculer la vie de la Reine. Bon, elle le savait déjà, mais il y a savoir et savoir. Et là, elle sait. Elle sait que des personnes qui n'avaient rien demandé prendront des coups aussi, et que la Reine Elizabeth serait la première de ces gens à subir.

Pas une ombre ne traverse ses yeux ou son expression alors que Svetlana pense cela. Elle a toujours cet air brigand et détaché de tout qui la caractérise, et qui lui vaut tellement d'ennui. Mais sachant qu'il serait extrêmement offensant de ne pas répondre à la Suprême puisqu'elle s'abaisse à lui parler, elle, simple Servante - beuark, laissez-la rire - elle rouvre alors la bouche, tenant sa cigarette entre ses longs doigts et profitant pour cendrer. Se présente, elle et sa fonction qui la définit pour le restant de ses jours ou presque. La Suprême, fidèle à son poste également, commente, fait la conversation, et Svetlana est tellement heureuse de ne pas être à la place de cette femme. Parader et sourire toute la journée dans des robes étouffantes, ça n'était pas une vie pour elle.

Le changement de sujet est noté par la russe, qui hoche la tête avec un sourire des plus sincères. La remarque de la Reine est justifiée. Lysander est effectivement quelqu'un d'agréable parmi cette famille qui mériterait d'avoir sa propre série HBO. D'autres Fawkes traînaient derrière eux des réputations bien plus sordides que celle de son maître. Et même si le courant n'était pas directement passé entre eux, leur relation maintenant était autant celle de vieux amis que de patron-employé.
"Oui, j'ai la chance de ne pas servir un adepte du drama et des intrigues politiques." Comme d'habitude, Svetlana parle sans détour. Masquer ses propos ? C'est pour les faibles. "Ca change de l'ambiance du manoir." conclut-elle avec un sourire en coin. La reine avait beau eu essayer de l'embrouiller, elle n'est pas dupe. La monarque a des choses à dire, et Svetlana est toute disposée à les entendre. La russe tire encore une fois sur sa cigarette, souffle la fumée comme si de rien n'était, comme si cela ne l'intéresse pas.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Elizabeth Fawkes
Reion Suprême

avatar
Reion Suprême


Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2015
Pouvoir : Projection
Classe : Réions Suprême
Pins : 245

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana] Jeu 30 Juil - 12:34


 ❝On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence❞

feat. Svetlana.



La russe sourit et hoche la tête suite à mon changement de sujet aussi discret qu'un crétin au milieu d'une conférence de savant. Je ne dis rien, j'attends sa réponse, son commentaire, son avis sur la question. Ou juste un éventuel autre changement de sujet, n'importe. La conversation avec la jeune femme est étrangement agréable. Elle a le mérite d'être franche, assez curieuse aussi apparemment. Elle dit les choses qu'elle pense sans se soucier de la personne qui entend ses propos et ça, vous ne pouvez pas vous imaginez comme ça change ici. Je crois que la seule personne qui ne tortille pas ses propos est Abraham et encore, seulement quand nous sommes seuls ensembles. Mais bref.

Svetlana commente le fait de servir Lysander et sa remarque m'arrache un léger rire discret. Un adepte du drama et des intrigues politiques ? C'est vrai que la famille Fawkes à son lot d'adepte aux choses plus compliquées qu'inutiles... Après, j'irai pas critiquer tous les membres de ma belle famille, mais faut quand même avouer que j'ai jamais autant rencontré d'idiots se donnant des airs intelligents et distingués.

Et la russe enchaine. Un retour au sujet aussi discret que mon abruti chez les savants et un sourire en coin sur ses lèvres. Je tire sur ma cigarette avant de regarder la fumée s'évaporer dans le ciel. Ça change de l'ambiance du manoir... Sa phrase raisonne dans ma tête quelques instants. Elle n'a pas tord. Mais à vrai dire, je n'avais jamais pensé à la vision que pouvait avoir les servants et les étrangers sur notre famille. J'pense que les Fawkes direct, donc mes beaux parents, Abraham, nos enfants peut-être aussi, ne remarquent que très peu ce côté légèrement psychopathe et taré qui peut décrire certaines branches de notre famille. Les "pièces importées" comme moi et les autres mariés le remarquent peut-être. Même si beaucoup ne disent rien. Mais en y réfléchissant bien, c'est peut-être les simplets qui ont la plus belle vie ici. Ils ne se compliquent pas la vie, ils ne cherchent pas midi à quatorze heures, et ils n'essaient même pas de tortiller pour ne pas dire tel ou telle chose. La vie d'ignorant doit quand même être spéciale...

- J'me demande quand même qui a eut l'idée d'instaurer toutes ces formules de politesses, de courtoisies, qui a eut le besoin de créer ces distances entre les gens. C'est tellement futile.

J'hésite quelques secondes. Quelques souvenirs me reviennent à l'esprit, la maison dans laquelle je vivais avec mon père, la maison de mon enfance, mes proches de l'époque. Tout était bien différent, tout était beaucoup plus simple je crois.

- J'aimerai bien insuffler l'idée à Abraham de changer les choses, de simplifier tout ça, de dégager les gens faux et...

Je ris, un rire franc et bref. Ça perd un peu le sérieux de ma phrase, maintenant vous risquez d'avoir du mal à savoir si c'est du lard ou du cochon ce que je dis, si je suis sincère ou non. Si ça se trouve je plaisante, ce n'est qu'une stupidité lancée à une heure tardive de la nuit sans aucune arrière pensée. Ou si ça se trouve c'est sincère, c'est pensé et réfléchit...

- Qu'est ce que tu changerais ici toi ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana]

Revenir en haut Aller en bas

On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…[PV Svetlana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Quartier Nord :: Le Manoir-