top site

top site

top site

top site




INFORMATIONS ▲
▬ Nous recherchons activement des marqués et humes, merci de privilégier ces classes ♥
▬ Le premier event, bal organisé par le couple royal, à débuté. Soyez nombreux à participer !

Partagez|

Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Sam 25 Avr - 22:41

A chaque fois, la même chose, les mêmes prises de tête. Ils ont beau être ce qui s'approche le plus de ce que les bipèdes appellent une famille, les relations au sein de celle-ci n'en sont pas pour autant très... amicales. Tout le problème de faire partie d'un clan versé jusqu'au bout des griffes dans le combat et d'être une flemmarde qui ne s’intéresse qu'à peu de choses... Le pas lourd, fatiguée par l'ambiance de plomb qu'elle vient de quitter sur un coup de tête, Hahdrem se traîne jusqu'à la sortie de la grotte, la tête basse pour éviter de se manger le plafond. L'air frais lui fouette bien vite le visage et ses quarante mètres de muscles fatigués par des heures de lute violentes et de débats sans fin s'étendent autant que faire ce peux, déployant sa silhouette massive à son maximum. Un cri puissant, juste pour le plaisir, fait s'envoler quelques casse-croûte en contrebas. Ses ailes s'agitent et en trois amples mouvements soulèvent la dragonne, bien contente de quitter cet endroit de malheur.

Voler, voir même juste planer ; si être un reptile géant a bien un avantage selon elle, c'est bien ça, pouvoir se laisser porter sans avoir à agiter ses membres, savourer la sensation de liberté, se perdre dans les nuages... Survolant paisiblement le flanc de la montagne, la Brod'sahqon arrive, un peu trop vite à son goût, au pied de la géante rocailleuse et atterrit dans un boucan monstrueux sur un sol ravagé par de nombreux atterrissages. L'écarlate termine de mâchouiller elle ne sait trop quoi, attrapé en vol, avant de s'avancer sous le couvert des arbres non loin et se s'enfoncer dans l'un des coins reculé des terres sauvages, le plus loin possible des siens. Bande de fous.

Enfin la paix ! Perdue, volontairement, dans une forêt comme une autre, voilà maintenant une heure que la créature ébène et sang lézarde dans une clairière. Son seul mouvement a été de lever la tête quelques minutes pour regarder passer un cumulonimbus. Quel plaisir que de ne rien faire. Son calme et son immobilité sont tels que quelques oiseaux sont venus se poser sur son dos. Certainement une race de volatiles suicidaires. Ou peut être que leurs petits cerveaux ne leurs permet pas de comprendre le danger qui gronde sous eux.
Le soleil est haut dans le ciel quand ses narines captent une odeur, ou plutôt un mélange d'odeurs typiquement humain, au loin, qui ce fait de plus en plus forte. Un ****** de piaf vient chantonner non loin de ses tympan et l'empêche d'entendre les bruits que peut faire le bipède qui se déplace dans les environs. Sans bouger plus de muscles que ceux nécessaire pour vivre et pour ouvrir les yeux, Hahdrem attends, le regard fixé sur un point presque face à elle, d'où l'importun devrait émerger. Pour que ce dernier s'aventure aussi loin dans les terres, c'est que sa confiance en ses pouvoirs et sa survivabilité doit être forte. In extremis, l'écarlate retient un soupire et espère vaguement que l'inconnu n'est pas suffisamment puissant pour l'empêcher de partir si l'envie lui prends. Ou de l'écrabouiller.
Prise d'une envie soudaine, elle se relève presque d'un coup et commence à s'éloigner le plus possible, sans prendre la voix des airs et sans s'élancer dans une course effrénée, juste pour voir si la petite chose est là pour la chasser ou si elle ne fait que se promener dans un coin paumé et dangereux de l'île. Les moineaux disparaissent par delà la cime des arbres en piaillant.
Revenir en haut Aller en bas
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Ven 1 Mai - 12:10

L'histoire du psychopathe qu'on avait retrouvé dans un crash d'avion continuait et se précisait, petit à petit. Après avoir interrogé les médecins et témoins du crash, on avait – semblait-il – retrouvé trace du dragon qui était arrivé le premier sur les lieux de l'impact et trouvé le survivant.

Et devinez à qui incombait la tâche d'aller parler à ce dragon – ou plutôt cette dragonne ?

Eh oui, c'était à Svetlana de s'y coller. Un Fawkes n'allait tout de même pas se risquer à se balader dans les terres sauvages, avait fait remarqué le père de Lysander. Et les deux hommes l'avaient donc, de concert, chargée d'aller discuter avec la dragonne. Pour une fois que ces deux zigotos sont d'accord sur quelque chose, il faut que ça soit pour ça, bougonnait-elle intérieurement, fidèle à son humeur chonchon et en poussant devant elle les branches qui lui bloquaient le passage. Non pas que Svetlana exécrait les dragons. Elle leur portait une sorte de vénération envieuse même. Mais elle les aimait mieux loin, là où ils ne pouvaient pas la bouffer. Et comme tous les gens natifs de l'île, elle était au fait de l'histoire entre les bipèdes et les reptiles. Elle espérait de fait ne pas re-déclencher un incident diplomatique sans le faire exprès en s'aventurant aussi loin des les profondeurs de l'île.

Elle avait marché pendant ce qui lui avait parut être des heures. Le téléphone ne captait que dalle, et elle en était réduite à se fier à son instinct, et à la boussole et la carte qu'elle avait eu le bon sens d'amener dans une sacoche qu'elle gardait à son côté. Les promeneurs n'allaient que rarement aussi loin, et il n'y avait pas vraiment de chemin entre les arbres. On pouvait néanmoins distinguer nettement les passages de gros, gros animaux, tant sur les sol que sur la cime des arbres, si on observait bien.
La dragonne qu'elle cherchait était grande et rouge. C'était tout ce qu'elle savait sur la question. Autant dire qu'elle n'était pas très aidée…

Et puis, comme par miracle, Svetlana arrive dans une clairière. Au milieu de cet espace, un énorme dragon rouge. Croyant tout juste en la chance qu'elle avait, Svetlana eut besoin de deux petites secondes pour reprendre ses esprits et formuler une phrase pour saluer le dragon et lui indiquer ses intentions pacifistes. Elle levait les bras en ce sens, quand le dragon se mit à courir.
Evidemment.
« Attends! » lâcha dans sa frustration Svetlana avant de se mettre à courir à la suite du dragon. Une imposante bête écarlate, dont la queue se balançait au rythme de sa course et qui menaçait la jeune femme, si elle s'approchait trop, de la balayer et de terminer son existence en une fraction de seconde. Une idée qui obsédait Svet tandis qu'elle tentait de ne pas être trop proche de ce danger.

Une course folle s'était engagée, et Svetlana dut forcer pour garder l'allure. Le pire était qu'elle était persuadée que le dragon se jouait d'elle ; mais difficile à une vitesse pareille d'interpeller la bête.
Quelques minutes en sprint étaient de trop, cela étant dit. Svetlana finit par abandonner la course, à bout de souffle. Appuyée sur un arbre à proximité, elle crachait ses poumons, des tâches dansant devant ses yeux et les oreilles sifflantes. Va vraiment falloir que j'arrête la clope moi, songeait-elle en se disant qu'elle faisait de mauvais scores en endurance. Peu habituée à la course poursuite, elle avait pour habitude d'achever ses proies rapidement. Mais il ne s'agissait pas d'une chasse cette fois-ci.
Il lui fallut encore plusieurs minutes pour reprendre une contenance, et se relever pour voir si le dragon était toujours là, où si elle allait devoir le pister.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Mar 5 Mai - 23:53

Cette soudaine et irrépressible envie de bouger c'était bien vite mue en une énorme envie d’embêter la bipède, chassant pour quelques temps sa flemme. Ils sont quand même vachement amusants ces humains, surtout celle-ci qui croit qu'elle peut le plus tranquillement du monde venir parler à un dragon qui, pour la plupart, rappelons le, vouent une haine bien mal contenue envers les humains. Elle même ne les aiment pas tellement, toujours frustrée de l'interruption de sa chasse par le traité. Ceux qui ont tués sa sœur doivent êtres châties, même si c'était à cause de la guerre, même si elle n'avait pas de réel lien avec autre que celui du sang, il en va de l'honneur de son clan et du sien, l’aînée. Pourtant habituée à côtoyer les humains depuis la fin de la guerre, à évoluer parmi eux, ce désir sanguinaire vient de réapparaître d'un coup, simplement de par le fait que l'importun évolue dans les terres sauvages, non loin des nids. Et ça, c'est très mauvais signe. Ou l'inverse, pour les partisans de la reprise des hostilités. Un dilemme donc, que faire de l'humanoïde inconscient qui joue avec le destin ? La tuer ? Lui faire peur ? Lui parler ? La guider vers les « autres » pour qu'ils se chargent de son cas ?
La deuxième option est la moins fatigante, va pour celle-ci.

Après avoir mis un peu de distance entre elle et sa poursuivante, Hahdrem arrache d'un coup de mâchoire un arbre ni trop large, ni trop lourd, avant de le balancer en arrière, en direction de la suicidaire, en tachant un minimum de ne pas trop tirer dans la direction exacte de la folle. Ce serait quand même dommage de l'écrabouiller et d'avoir à planquer un corps alors qu'il y a bien mieux à faire. Pour bien accompagner et marquer son geste, l'écarlate se campe fermement sur ses pattes et pousse un cri, puissant et violent. Les quelques animaux restants, ces fous, déguerpissent en vitesse, peu désireux de se faire gober, brûler, écrabouiller ou tout autre chose qui mettrait un terme à leurs vies, qui bien que courtes restent quand même préférables à la mort.
Si elle n'était pas en plein milieu d'une forêt, une petite colonne de flamme aurait parfait le tout. Mais on ne peut pas tout avoir.

Son petit numéro terminé, et quasiment certaine du résultat, il est selon elle peu probable qu'un bipède soit assez fou pour continuer à la suivre après ça, la Brod'sahqon s'éloigne encore de plusieurs centaines de mètres, sans trop se presser. La chose aux deux bras, deux jambes ne semble pas être une Reion suprême, se déplacer seul en pleine nature est une idée stupide pour quelqu'un de se rang qui tient à sa vie, ni un être puissant, arrêter sa fuite n'avait rien de compliqué, ni une chasseuse, elle est quand même tombée nez à gueule avec une lézarde d'une quarantaine de mètre de long de couleur noire et rouge. C'est un minimum visible quand même comme bestiole, on tombe pas comme ça dessus quand on chasse. Conclusion est donc que c'est une curieuse, ou une parieuse malchanceuse, ou qu'elle est débile.
Finalement, la cracheuse de feu s'allonge sur un amas de roches et de mousses, bien décidée à reprendre son activité précédente.
Revenir en haut Aller en bas
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Ven 22 Mai - 12:06

A peine Svetlana relevait-elle les yeux qu'elle vit un objet – encore non identifié – atterrir près d'elle avec un bruit sourd, faisant trembler le sol et la déstabilisant. La jeune femme perdit l'équilibre un court instant, mais réussit par un quelconque miracle à ne pas tomber.
Nul doute que ce dragon n'avait aucune envie qu'elle l'approche encore – pensée qui était confirmée par un rugissement à vous rendre sourd, qui la déstabilisa à nouveau tant il était puissant.

Assez improbable que le lézard géant aie très envie de lui parler, si on devait résumer tout ça simplement. Mais sa mission était claire, Lysander ne lui laissait aucune choix et ne tolérait pas l'échec. Quitte à finir brûlée vivante, elle devait aller parler à ce dragon pour retrouver celui qui avait sauvé l'Hume du crash d'avion.
Il lui fallut encore quelques secondes pour recouvrer ses esprits – et accrocher son estomac face à ce qui l'attendait certainement. Soit elle finissait sa journée en un tas de cendre, soit sa journée était un succès. L'issue ne dépendait que de l'immense reptile, qui lui avait tourné le dos et s'éloignait.

S'étant assurée d'avoir mis une certaine distance entre le dragon et elle, Svetlana reprit alors sa marche, à pas lents et prudents. Le sol était ouvert par les griffes de la bête et elle ne souhaitait pas se tordre la cheville aussi bêtement ; de plus si le reptile avait lancé un avertissement des plus clairs, il ne manquerait certainement pas de le mettre en pratique si la jeune russe s'aventurait trop près de lui – ou d'elle, pour ce qu'elle en savait.

Ils marchèrent ainsi environ une centaine de mètres. A une distance très, très respectable, Svetlana vit le lézard géant s'enrouler sur lui-même comme un gros chat qui s'apprêtait à faire la sieste.
Décidant donc de ne pas s'approcher outre mesure – elle se trouvait à une cinquantaine de mètres de la bête, la jeune femme sut que le moment ne se représenterait pas.

A présent, entre le dragon et elle, sa vie ne tenait plus qu'à un lancer de dés.
« Dovah. C'était l'un des seuls mots de draconique qu'elle connaissait, et elle espérait que ce dragon parlait bien ce draconique là. Elle s'efforçait de parler d'une voix claire et forte, mais elle n'était que trop consciente du sort qu'elle risquait. J'ai été envoyée pour parler avec l'un des dragons du clan rouge. Il y a eu un crash d'avion près de vos nids. »
Svetlana laissa plâner un léger silence, le temps de choisir ses prochains mots.
« L'un des tiens a trouvé l'un des miens dans les décombres. J'ai des nouvelles à ce sujet-là, et j'aimerai m'entretenir avec ce dragon. »

A présent, les dés étaient jetés, et Svetlana n'avait plus qu'à attendre qu'ils s'arrêtent de rouler.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Ven 22 Mai - 23:00

Mais c'est pas possible de tenir aussi peu à la vie, les humains ont-ils un gêne qui les poussent à venir se jeter dans les problèmes au mépris du danger comme une souris infectée par un toxoplasma gondii viendrait se vautrer dans les pattes d'un gros chat maigre affamé par des semaines disette en pensant que c'est son super copain ? Bande de gros malades. De gros malades suicidaires. Un tronc d'arbre volant ne suffit-il donc plus de nos jours à faire comprendre à quelqu'un qu'il est indésirable ? Stupide jeunesse. La rouge n'a qu'une simple envie, celle de lézarder en paix dans un coin paumé et il faut quand même qu'un truc vivant trouve le moyen de venir l’embêter aussi loin dans les terres sauvages. Un soupire gigantesque lui échappe quand ses yeux rubis se posent sur la petite et frêle silhouette qui vient de parler en ayant fait tout de même l'effort, si ce n'est pas charmant, de commencer en parlant draconique. De sa voix profonde, la Brod'saqhon se décide à parler après ce qui semble une éternité :

- Boziik. Audacieux de ta part de venir jusqu'ici alors que je viens de te lancer un arbre. Ça ou de la folie... Frul... Éphémère risque d'être ta vie à agir ainsi, petite chose. Bon, maintenant que t'est là, autant parler, je me vois mal te boulotter alors que nos races sont en... paix, faute d'une meilleur mot, dit-elle d'une voix tout ce qu'il y a de plus calme.

Avec une flemme apparente, Hahdrem se remet sur ses quatre pattes et avance jusqu'à la folle avant de s'avachir à quelques mètres de cette dernière, sans paraître plus menaçante qu'une simple bête de quarante mètre tellement la non-envie de bouger transparaît de tout ses mouvements. Les yeux rivés sur ceux qui lui font face, la sanglante laisse un nouveau soupire venir faire s'envoler quelques cheveux de sa vis-à-vis. Franchement, n'importe quoi.

- Lun. Sangsue. Que souhaite tu maintenant ? Que je te transporte au nid, comme ça, l'air de rien, dans l'espoir idyllique que tu tombe par chance sur le dit dragon sans te faire proprement éclater par tous les autres qui ne voient pas spécialement d'un bon œil l'existence même des tiens, surtout chez nous, les écarlates ? Moi je n'ai rien contre, je me contre fiche de déclencher un nouveau conflit si tu veux tout savoir. Peut être que je connais celui que tu cherche, mais je ne me souviens pas d'un tel événement, je suis bien la seule, à ma connaissance, des Brod'sahqon à ne pas simplement vouloir tous vous pulvériser. Peut être aussi qu'il est d'un autre clan ou famille, voir pire pour toi, peut être est-ce un solitaire ? Vahdin. Jeune femme, a tu la moindre idée de quoi faire désormais ? Pour terminer, je n'ai pas plus de raisons que ça de t'aider.

Pour la classe des dragons, on repassera, pourquoi diable vouloir paraître imposante et terrifiante alors que l'un comme l'autre savent qu'il suffit à la rouge de cracher quelques flammèches ou de gober la bipède pour mettre un terme à l'existence de « mademoiselle mèche rouge ». Sauf si son pouvoir est suffisamment puissant pour l'en empêcher, ce qui serait fâcheux.
La vie commence tranquillement à venir habiter les alentours, puisque le danger semble écarter pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Dim 7 Juin - 13:48

La russe attendait que le sort tombe, les minutes passant, se ressemblant toutes. Elle n'était que trop consciente de jouer sa vie sur ces paroles imprudentes, et plus ça passait plus elles lui paraissaient de l'être justement. Elle tentait de garder un visage imperturbable alors qu'elle maudissait intérieurement ces cons de Fawkes qui se fichaient de sa vie comme de la merde des Humes qui n'avaient pas les moyens de se payer une chambre d'hotel pour la nuit et de ces enfoirés qui avaient fait cracher un avion en plein dans les nids de dragons. Mais quelle idée aussi…

Les yeux rubis du dragons se posèrent sur Svetlana, et elle eut tout le loisir d'admirer l'animosité du dragon, ses écailles luisantes au soleil, ses griffes de la taille d'épées et la fumée qui sortait de ses narines. De quoi être parfaitement rassurée quant à la réponse… Qui vint, finalement.
De sa voix qui a l'air de venir de six pieds sous terre tellement elle sonnait grave et profonde, le reptile prit la parole… Tout ça pour dire qu'elle était bien couillue de venir jusque là au risque de briser le traité. Svetana en soufflerait presque de soulagement mais on ne pouvait pas dire que la bataille était gagnée, loin de là : les dragons étaient connus pour être aussi énigmatique qu'imprévisibles.

Alors qu'un nouveau souffle du dragon lui fit s'envoler sa mèche et dresser les cheveux de sa nuque, la servante essayait toujours d'afficher un calme qu'elle ne ressentait pas, bien que les derniers gestes du dragon n'aient rien eu d'hostile. Cela dit, au vu du petit discours qui s'ensuivit, Svetlana sentit son estomac flancher. Heureusement, quelques recherches menées au préalable  pouvaient potentiellement la tirer d'affaire… En tout cas, elle l'espérait.

« Non, je ne souhaite pas être transportée aux nids. De la même manière que je ne souhaiterais pas qu'un de ton clan s'introduise chez moi. Je sais aussi que beaucoup des tiens aimeraient prendre leur revanche sur les miens, et je le comprends. Je n'étais pas née lors de la guerre mais nous avons tous payé un lourd tribut. » La jeune russe prend alors une pause pour reprendre son souffle, chercher ses mots, sentant qu'elle s'égarait un peu de ce pour quoi elle était venue en premier lieu. « Mais j'ai été envoyée parce que ce crash d'avion est un danger pour nous tous. Et surtout pour vous. » Nouveau silence, qu'elle laissa planer intentionnellement pour que les mots fassent leur effet.
« L'humain que l'un des tiens a ramené des décombres était victime d'un complot… Et l'homme qui l'a mené est peut-être encore vivant dans ces mêmes décombres. Il saurait se faire passer pour mort, s'éclipser dans la nature et re-déclencher une guerre. Il saurait voler vos œufs.  » Nouvelle pause pour reprendre son souffle. « Tu me diras, dragon, que de tout cela tu n'as pas crainte. Que tu pourrais le repérer à l'odeur, au bruit, et l'éliminer avant qu'il ne fasse plus de mal que nécessaire. Mais ce criminel pourrait également contacter le monde extérieur. Le chargement de cet avion était précieux et va être recherché par le monde entier. Je sais que vous n'aimez pas les humains, mais vous n'avez certainement pas envie que les armées du reste du monde débarquent sur l'île, et découvrent votre présence et essayent de vos éliminer comme les miens – et c'était une erreur de leur part – l'ont fait. »

Son petit monologue finit, Svetlana se permit un léger soupir. Sa meilleure carte était déjà abattue et rien n'indiquait pour l'instant que les dragons allaient entendre son avertissement, qui n'était d'ailleurs pas une menace en l'air : si ce que Lysander et elle avaient trouvé sur cet Ozuki et le policier qui avait mené sa capture était vrai, la sécurité de l'île était réellement menacée.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Dim 21 Juin - 20:37

Plus d'humains, cette idée ne lui plaît vraiment pas du tout, mais que faire pour aider la bipède dans sa quête... Rien dans sa mémoire ne se manifeste vis-à-vis de l'accident et de l'aide apporté au survivant d'un dragon rouge. Une solution pas trop fatigante serait d'aller demander à ceux de son clan, mais l'idée même d'aller discuter avec les siens lui hérisse le poil. Son âme entière répugnant à retourner voir ces crétins volants, son cerveau réussit à faire émerger le souvenir vague d'un dragon couleur sang, qu'elle a vu pour la dernière fois il y a de nombreuses années. Cette piste, bien que très maigre, est pourtant bien plus intéressante que d'aller se prendre encore une fois le choux avec son clan.

- Je te propose de me suivre, je pense pouvoir t'apporter de l'aide dans ton périlleux périple.

Sans se presser, l'écarlate se retourne et se met à marcher, écartant quelques arbres en avançant parmi ceux-ci du fait de sa taille imposante. Hors de question de prendre forme humaine devant la suicidaire. La Brod'sahqon ne porte pas attention au fait que la deux pattes la suive ou non, peu lui importe puisqu'elle a de toute façon décidée de chercher son confrère, ne serait-ce que pour s'occuper.


Hrp:
 


Dernière édition par Hahdrem Brod'sahqon le Dim 21 Juin - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
» Fallone Rendell
Fonda pour la paix des fleurs

avatar
Fonda pour la paix des fleurs


Messages : 1218
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : Guérison
Fiche : www

Relations : www
Classe : Reion
Pins : 343

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Dim 21 Juin - 20:37

Le membre 'Hahdrem Brod'sahqon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Aléatoire' :

_________________

fallone parle en #ff9900
semi-présente, activité réduite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-society.forumactif.com
» Svetlana Linder
Co-fonda en poncho

avatar
Co-fonda en poncho


Messages : 1723
Date d'inscription : 26/03/2015
Pouvoir : magnétisme
Classe : Servante de Lysander
Pins : 428

Feuille de personnage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem) Sam 27 Juin - 16:53

Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long
Hahdrem Brod'sahqon & Svetlana Linder
Le silence qui suit le monologue de Svetlana est pesant, s'étire sans fin, faisant battre son coeur de manière incontrôlée ; les prochains mots et actes du dragon peuvent signifier son salut tout autant que sa mort, et la jeune russe n'aurait aucun moyen de lutte contre le reptile géant. Mais il n'y a plus rien à dire ce sur sujet, et tout ce que Svetlana peut faire à ce stade-là, c'est bien attendre sa sentence.

Et le soulagement qui parcourt son corps comme si on venait de la plonger dans un bain d'eau chaude se fait sentir quand le dragon reprend la parole. Son petit monologue a apparemment eu l'effet escompté, puisque le dragon lui propose de l'aide – en tout cas, elle espère qu'il ne s'agit pas d'une embuscade quelconque.
« Merci. » répond-t-elle sobrement tandis que le dragon fait lui déjà demi-tour, pas spécialement inquiet de voir si elle suit ou pas. Dans le doute, Svetlana sort son téléphone et constatant que par miracle, elle a une barre de réseau, envoie un rapide sms à Lysander pour lui expliquer la situation. Sachant qu'elle n'a pas le choix, elle range ensuite son téléphone et commence à suivre le reptile qui avale les mètres sous ses pattes gigantesques. L'appréhension la guide, mais elle a déjà commencé cette mission, à elle maintenant de la finir.

Les arbres s'écartent au fur et à mesure de l'avancée du dragon, et Svetlana est obligée de presser le pas pour le suivre ; son corps ne s'est pas tout à fait remis de son sprint, et elle craint de bientôt s'essouffler mais ne veux pas demander de pause à son compagnon de route. Des arbres écartés de leur position sortent divers animaux affolés par le bruit et les secousses qui accompagnent chaque pas du dragon, dont un chat en particulier qui lui n'a pas l'air plus apeuré que ça et vient même tenter de se frotter au reptile. Intriguée, Svetlana en profite pour ramasser le félin qui se tasse dans ses bras et se met à ronronner à en faire trembler les murs. La bête a le poil long et sale et les yeux vitreux, et il lui manque une partie de l'oreille gauche, mais Svetlana se promet que si elle se tire en un morceau de cette affaire, elle le prend chez elle.

Et ce petit groupe atypique – dragon, humain et chat – continue son chemin, Svetlana n'ayant rien à dire et de toutes façons trop occupée à économiser son souffle pour arriver à suivre le rythme du dragon.

_________________


Merci à Fallone pour l'avatar ♥ // Svetlana parle en darkred // Fiche & Liens

Svetlana dans 5 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cptn-unicorn.tumblr.com/
» Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem)

Revenir en haut Aller en bas

Un chat d'un mètre soixante-seize et une souris de quarante de long (Svetlana & Hahdrem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COLIN'S ISLAND :: Extérieur de la ville :: Terres Sauvages-